jeudi 30 octobre 2014

Une probable Supernova découverte dans la Galaxie M61

C'est hier que l'astronome japonais Koichi Itagaki a rapporté la découverte de ce qui semble bien être une nouvelle supernova, dans la belle galaxie proche M61. Koichi Itagaki s'est spécialisé dans la recherche de supernovas et en a déjà plus de 90 à son actif. Des images de la galaxie M61 comparées avec des images plus anciennes montrent clairement la présence d'un nouvel objet très brillant.



Images de M61 avant et après la découverte de la SN
(Ernesto Guido, Martino Nicolini, Nick Howes)
Il est intéressant à noter également que ce même Itagaki avait déjà découvert une supernova dans cette même galaxie il y a à peine 6 ans.

M61 est une des galaxies assez brillantes dont on peut voir clairement les bras spiraux dans un télescope d'amateur relativement modeste. Pour la trouver (par exemple avec un Dobson sans goto), c'est même facile : la constellation de la Vierge forme un grand Y, avec la brillante Porrima à l'intersection des deux fourches. Cette constellation est actuellement visible en toute fin de nuit juste avant l'aube vers l'horizon Est-Sud-Est, pile au dessus du point brillant qui rase l'horizon et qui n'est autre que Mercure...

Horizon Est à 6h le 31 octobre 2014
Une fois sur Porrima, vous prendrez la fourche droite du Y, pour vous arrêter sur la première étoile rencontrée, éta Vir. De là, il suffit de suivre un segment imaginaire parallèle à l'autre branche du Y et vous trouvez facilement deux étoiles sur ce segment, il s'agit de 16 Vir (magnitude 4,95) et 17 Vir (magnitude 6,45). M61 se trouve presque exactement au milieu de ces deux étoiles. Facile, non ?

Détail de la constellation de la Vierge.
Avec un télescope de 10 pouces (254 mm), vous devriez voir cette supernova située sur un bord de la galaxie... La supernova a actuellement une magnitude de 13,4 et est donc visible dans des télescopes de plus de 200 mm. 

M61 est une galaxie vraiment proche, elle fait partie de l'amas de Virgo, située à seulement 55 millions d'années lumière. Cette étoile aurait donc explosé 10 millions d'années après la disparition des dinosaures sur Terre...
On ne sait pas encore de quel type de supernova il s'agit, pour cela il faudra mesurer le spectre de la lumière émise.  
Les supernovas ne sont pas des événements si rares, mais des supernovas relativement proches comme celle-ci sont un peu moins courantes, sans parler des supernovas qui ont lieu dans notre propre galaxie, dont la dernière en date remonte à plus de 400 ans... Alors ne boudons pas notre petit plaisir...


3 commentaires :

Anonyme a dit…

Fantastique!
Cette région du ciel est pourtant relativement proche du soleil en ce moment et donc difficile à observer.
Sauf erreur une mag. visuelle de 13.4 à 55 millions d'al, ça donne une mag. absolue d'environ -17.7
En attendant l'analyse spectrale, cette donnée peut-elle donner une tendance fiable quant au type de supernova?

Dr Eric SIMON a dit…

Avec la magnitude seule, on ne peut pas déterminer le type d'une supernova... Une SN II pourrait tout à fait avoir fortuitement la même luminosité que'une SN Ia...

Anonyme a dit…

Ok.
Merci Doc!