mardi 24 avril 2012

Voyage autour et à l'intérieur d'un Trou Noir

Alain Riazuelo raconte les trous noirs, et c'est passionnant...




Dobson Sky Watcher 254 mm F/4.7 TV Nagler 13 mm, TV Nagler 3.5 mm, HR planetary 5 mm, Plössl 10 mm, Plössl 25 mm, Barlow TV x2 filtres Moon et OIII, Guided by Telrad

7 commentaires :

2494hm a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
2494hm a dit…

Question naïve (eh oui encore une, désolé) :

Alain Riazuelo met en exergue la difficulté à corréler la présence d'un trou noir avec celle d'une super nova, pour la raison que cette dernière ne donne pas toujours naissance au dit objet. Or l'inversion du gradient chimique de cassiopée A, recemment découvert, ne pourrait-il pas être un bon indicateur de la probable naissance d'un trou noir, une décélération plus rapide des éléments legers en raison de cette autre phase d'effondrement gravitationnel ne devrait-elle pas se produire ?

Dr Eric SIMON a dit…

Je ne sais pas répondre à cette question, mais vu comme ça, un peu "à la louche", je ne suis pas certain que la composition des couches externe soit impactée par la nature du nouveau coeur (EàN ou TN)...

2494hm a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
2494hm a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
2494hm a dit…

Bonjour,

Je comprends bien que vous ne puissiez m'apporter « la » réponse (du moins pas dans l'immédiat) sinon cette observation n'aurait rien d'intrigante . :-)
Il faut donc que je me repositionne à ma juste place; lorsque je me pose sur votre blog (où d'autres) c'est un peu comme si j'assistais à de petites conférences publiques avec en finalité l'indispensable série de questions. (chose impossible, hélas, sur les insupportables forums dits « classiques » peuplés de petits Bogdanoff ).

Ici donc ma question allait dans ce sens : « Au secours il y a quelque chose que je n'ai pas compris  !». Mais peut-être ne l'ai-je pas assez détaillée, donc je recommence (si vous pouviez me dire où je me plante) :
Donc lorsque qu'une étoile arrive au stade de la fusion du fer il se produit une onde de choc qui confère une dynamique aux couches externes (jusque là pour moi ça va).

A la lecture de l'article sur Cassioppée A, ma première réaction a été : « Qu'est-ce qui peut bien être intrigant là dedans ? Cela montre juste que l'onde de choc doit traverser des couches de densité moindre au fur et à mesure que l'on se rapproche de la surface et ainsi affecter de manière variable la quantité de mouvement des éléments éjectés ». Seulement si c'était le cas toutes les SN ne devraient-elles pas présenter toute le même schéma ?

Lorsque l'on observe le cliché, il y a symétrie autour du coeur. Est-il déraisonnable alors de penser que la cause de cet inversion puisse se situer justement au niveau de ce noyau ? Or quelle cause, à par la gravité, pourrait engendrer un tel phénomène ?

Lorsque vous dites : « Je ne suis pas certain que la composition des couches externes soit impactée par la nature du nouveau coeur (EàN ou TN) » Pourquoi ? En effet, si on part de l'hypothèse que le cœur de cassioppée A puisse être supérieur à la masse de Chandrasekhar, pourquoi le champ gravitationnel succédant à la dégérescence ne pourrait-il avoir un impact sur les éléments fraichement éjectés ?

Bien entendu s'il est connu que le cœur de cassioppée A est une EàN (information que je n'ai trouvée nul part), alors je comprendrais effectivement que la communauté des astrophysiciens ait un... petit problème à résoudre. Le cœur de Cassioppée A est-il devenu étoile à neutrons ?

Bonne journée

Dr Eric SIMON a dit…

Si la question est "Cas A est-elle une étoile à neutrons ?", je crois que la réponse est oui. Il semble que Chandra ait permis de montrer de plus des phénomènes très intéressants de superfluidité (qu'on ne peut pas voir dans le cas d'un TN par ailleurs...). Je renvoie vers ce blog à ce sujet :
http://www.astronomieamateur17.com/article-un-coeur-superfluide-dans-l-etoile-a-neutrons-cassiopee-a-68052256.html

Voir aussi cet article sur Futura Sciences où est évoqué l'atmosphère de Carbone (de 10 cm d'épaisseur!) et où l'anomalie observée est reliée au jeune âge de cette étoile à neutrons (330 ans seulement). :
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/lenigmatique-atmosphere-de-carbone-dune-etoile-a-neutrons_21278/