vendredi 23 septembre 2022

Un délai de 6,7 ans entre deux images du même quasar dans une lentille gravitationnelle


Les lentilles gravitationnelles peuvent produire de multiples images d’un même objet très éloigné. Les quasars lentillés de la sorte sont des sondes très intéressantes car leur luminosité est variable et produit des motifs reconnaissables d’une image à l’autre, ce qui permet de mesurer les délais temporels qui existent entre l’image principale et les images « fantômes ». Aujourd’hui, une étude révèle l’observation du délai temporel le plus énorme jamais vu : plus de 6 ans et demi entre deux images du même objet ! L’étude est publiée dans The Astrophysical Journal.

jeudi 22 septembre 2022

Détermination de l'environnement proche d'une source de FRB


FRB 20201124A est une source de FRB (sursauts radio rapides) aux caractéristiques surprenantes. Le radiotélescope chinois FAST a observé en 2021 près de 2000 sursauts consécutifs sur un total de 88 heures, qui montraient une mesure de la rotation de Faraday qui oscillait, ainsi qu’une polarisation circulaire et une largeur de pulses atypiques. Aujourd’hui, les astrophysiciens chinois qui l’ont décortiqué proposent un modèle pour expliquer ces observations : il s’agirait d’un magnétar dans un système binaire avec une étoile entourée d’un disque de gaz… L’étude est parue dans Nature Communications.

mardi 20 septembre 2022

Du phosphore (brique de base du vivant) en grande quantité dans l'océan d'Encelade


Une récente étude montre que l’océan d’Encelade doit contenir de grandes quantités de phosphore, le dernier élément crucial pour la vie qui manquait encore à l’appel dans les analyses du contenu des eaux chaudes du satellite saturnien. L’étude est publiée dans PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

vendredi 16 septembre 2022

L'origine des anneaux de Saturne : un satellite détruit il y a 160 millions d'années ?


Des chercheurs trouvent que les anneaux de Saturne seraient le produit de la destruction récente d’un satellite de la planète. Le cataclysme au magnifique résultat aurait eu lieu il y a 160 millions d’années. L’étude est publiée cette semaine dans Science.

jeudi 15 septembre 2022

Le principe d'Equivalence gravitation - accélération testé avec une précision de 0,000000000000001


La mission MICROSCOPE vient de livrer ses derniers résultats et  confirme le principe d’équivalence de la Relativité Générale avec une précision inégalée de 10-15. Les corps tombent bien dans le vide avec la même accélération indépendamment de leur composition ou de leur masse. La Relativité Générale d'Albert Einstein est plus solide que jamais. Les résultats sont publiés dans Physical Review Letters.

mardi 13 septembre 2022

Les neutrinos provenant de la Terre éclairent sur son énergie thermique


Il existe deux sources de chaleur à l’intérieur de la Terre : la première est la chaleur primordiale, la chaleur résiduelle datant de la formation de notre planète et qui vient de la collision des matériaux en accrétion. La seconde est une source radiogénique, qui provient de la désintégration des éléments radioactifs contenus dans le manteau et la croûte : potassium-40, uranium et thorium. Aujourd’hui, la collaboration japonaise KamLand détecte les antineutrinos de ces désintégrations et peut étudier précisément le contenu radioactif de la Terre. Les chercheurs publient leur étude dans Geophysical Research Letters.

samedi 10 septembre 2022

Des oscillations quasi-périodiques dans le rayonnement du blazar BL Lacertae


Une vaste collaboration d'astrophysiciens rapporte l'observation d'oscillations quasi-périodiques dans le flux de lumière visible et en rayons gamma du blazar archétype BL Lacertae. Ces cycles d'oscillations sont aussi courts que 13h, et elles seraient dues à la présence d'un choc de recollimation dans le jet relativiste, situé à 5 parsecs du trou noir supermassif qui le propulse. L'étude a été publiée cette semaine dans Nature.

vendredi 9 septembre 2022

Observation d'une anisotropie dipolaire dans la distribution de matière à très grande échelle


Des physiciens viennent de montrer qu'il existerait une anisotropie dans le signal de sources astrophysiques très éloignées (quasars et radiogalaxies), une anisotropie qui s'ajouterait à celle qui existe dans le fond diffus cosmologique et qui est attribuée au mouvement connu du soleil dans notre galaxie et du mouvement de cette dernière. En d'autres termes, c'est tout le modèle cosmologique fondé sur l'isotropie de l'Univers qui serait remis en question.. L'étude est à paraître dans The Astrophysical Journal Letters.

mercredi 7 septembre 2022

Détection de l'émission gamma de la galaxie naine Sagittarius


Une équipe internationale de chercheurs a découvert l'émission gamma de la petite galaxie satellite de la Voie Lactée appelée Sagittarius. Elle se trouve à l'intérieur d'une autre zone d'émission gamma bien plus vaste qui s'étend sur 50 000 années-lumière qu'on appelle les Bulles de Fermi. Les chercheurs attribuent cette émission gamma à une grande population de pulsars... L'étude est publiée dans Nature Astronomy.

dimanche 4 septembre 2022

Découverte de 13 pulsars (d'un coup!) dans l'amas globulaire NGC 1851


13 nouveaux pulsars d'un coup viennent d'être détectés dans l'amas globulaire NGC 1851 par le projet TRAPUM Large Survey utilisant le radiotélescope MeerKAT. Il s'agit de 6 pulsars millisecondes isolés et de 7 pulsars binaires, dont un en couple avec une autre étoile à neutrons, et un en couple avec une naine blanche massive. L'étude a été publiée dans Astronomy&Astrophysics.

vendredi 2 septembre 2022

Phobos et Deimos ne sont pas issus d'un unique satellite


L'origine de Phobos et Deimos, les deux satellites de Mars, reste un mystère pour les astronomes. Une équipe a recherché quelle était la probabilité qu’ils proviennent d’une brisure d’un gros corps unique, une idée récemment proposée. Les chercheurs montrent que si cela avait le cas, le spectacle de Mars serait tout autre… L’étude est publiée dans The Planetary Science Journal

jeudi 1 septembre 2022

Des dizaines de milliers d'étoiles jeunes à proximité de Sgr A*


Des astrophysiciens ont trouvé un excès de jeunes étoiles à proximité de Sgr A*, dans l’amas SGR B1, où se trouvent plusieurs centaines de milliers d’étoiles qui se sont formées il y a environ 10 millions d’années. Ils publient leur étude dans Nature Astronomy.

mardi 30 août 2022

Mesures de noyaux au delà du fer dans les rayons cosmiques galactiques


La composition du rayonnement cosmique galactique (GCR) en noyaux atomiques plus lourds que le fer a été déterminée par la première fois, grâce au spectromètre isotopique CRIS qui est à bord de la sonde ACE (Advanced Composition Explorer) au point de Lagrange L1 depuis 1997. Les chercheurs ont exploité plus de 20 ans de mesures... L’étude est publiée dans The Astrophysical Journal.

samedi 27 août 2022

Sortie de mon nouveau roman : CP 1919


Avec CP 1919, je revisite l'une des découvertes les plus marquantes en astrophysique, qui a des conséquences insoupçonnées aujourd'hui...

A l’automne 1967, Jocelyn Bell, alors étudiante en thèse à Cambridge, découvrait fortuitement le premier pulsar, une étoile à neutrons en rotation rapide. Il fut rapidement suivi par trois autres, à peine deux mois plus tard. Sa découverte fut à l’origine d’une petite révolution en astrophysique, donnant la preuve directe que le processus de l’effondrement gravitationnel des étoiles était bien réel. Jocelyn Bell est surtout restée célèbre pour n’avoir pas reçu le prix Nobel, qui fut décerné à son directeur de thèse en 1974.

Jocelyn Bell est devenue une icône pour les jeunes générations dans la communauté des radioastronomes et c’est encore le cas cinquante-cinq ans plus tard, notamment dans un groupe de jeunes doctorants qui traquent des sursauts radio d’origine encore inconnue et qui sont prêts à suivre à la lettre ce que Jocelyn Bell leur conseille de faire… lutter pour le futur.

Retrouvez CP 1919 dans tous les formats sur cette page dédiée. 


vendredi 26 août 2022

Petite surprise dans le sous-sol du cratère Jezero observé par le rover martien Perseverance


Les planétologues ont eu une petite surprise lorsque le rover martien Perseverance a commencé à examiner des roches du cratère Jezero au printemps 2021 : Le cratère ayant abrité un lac il y a des milliards d'années, ils s'attendaient à trouver des roches sédimentaires, qui se seraient formées dans un environnement autrefois humide. Mais au lieu de cela, ils ont découvert que le sol était constitué de deux types de roches ignées, l'une formée en profondeur à partir de magma, l'autre issue de l'activité volcanique en surface… Quatre articles sont consacrés cette semaine à ces observations, dans Science et Science Advances.