jeudi 14 janvier 2021

Une rare éruption magnétique géante de magnétar identifiée dans la galaxie du Sculpteur


Il fallait bien trois articles pour décrire de manière exhaustive cette découverte d'une éruption magnétique géante de magnétar, pour la première fois localisée précisément dans une galaxie voisine et qui a failli être confondue avec un banal sursaut gamma.  Deux études sont publiées dans Nature aujourd'hui et la troisième dans Nature Astronomy

mardi 12 janvier 2021

Nouveau record de distance pour un quasar (avec un très gros trou noir...)


Le quasar le plus distant vient d'être découvert, ou du moins sa découverte vient d'être publiée. Il est situé seulement 670 millions d'années après le Big Bang, et arbore déjà un trou noir très très massif, apportant de nouvelles contraintes sur la formation de ces monstres. L'étude a été acceptée pour publication dans The Astrophysicial Journal Letters.

Une colossale éjection de gaz observée dans une galaxie lointaine


Une équipe internationale vient de publier la découverte d'une galaxie qui est en train d'éjecter à très grande vitesse près de la moitié du gaz moléculaire qui lui servait à fabriquer des étoiles. L'étude est parue dans Nature Astronomy.

dimanche 10 janvier 2021

Observation détaillée avec Chandra du magnétar atypique J1818


Le 10 octobre dernier, je vous annonçais la découverte d'un magnétar atypique, de par ses ressemblances avec les pulsars, émettant à la fois comme un magnétar avec des bouffées de rayons X et aussi avec des ondes radio pulsées. Aujourd'hui, de nouvelles observations en rayons X plus détaillées sur ce magnétar singulier Swift J1818-1607 sont publiées dans The Astrophysical Journal Letters.

vendredi 8 janvier 2021

Un plan de galaxies satellites en rotation autour de Centaurus A défie le modèle cosmologique standard


L'un des challenges les plus sévères pour le modèle cosmologique standard ΛCDM à l'échelle des galaxies est l'existence de plans de rotation pour les galaxies satellites autour de grandes galaxies. De tels plans de galaxies satellites en rotation cohérente ont été observés autour de la galaxie d'Andromède et autour de la Voie Lactée. En 2018, des signes similaires avaient été aperçus également autour de la galaxie elliptique Centaurus A. Aujourd'hui, de nouvelles observations sur cette galaxie viennent confirmer la présence d'un plan de rotation... L'étude est publiée dans Astronomy&Astrophysics.

mardi 5 janvier 2021

Mars : un nuage de glace récurrent formé par un volcan


C'est un phénomène non répertorié jusque là que des astronomes européens ont découvert sur Mars : un nuage de glace d'eau qui apparaît tous les matins depuis un volcan nommé Arsia Mons. Ils publient leurs observations dans le Journal of Geophysical Research : Planets.

lundi 4 janvier 2021

Plus grosse étoile à neutrons ou plus petit trou noir dans GW190814 ? BigApple fournit une réponse


C'était le 23 juin dernier : les collaborations LIGO et Virgo publiaient la découverte d'un événement gravitationnel singulier : GW190814, il s'agissait de la fusion d'un trou noir de 23 masses solaires avec un petit objet compact de 2,6 masses solaires seulement, sans pouvoir déterminer si ce petit objet était la plus grosse étoile à neutrons ou bien le plus petit trou noir jamais observés. Une étude se penche aujourd'hui sur la nature possible de cet objet à partir de nombreuses considérations et obtient une réponse... L'étude est publiée dans Physical Review C.

dimanche 3 janvier 2021

Nouvelle explication pour l'excès de positrons dans le rayonnement cosmique

L'excès de positrons dans le flux de rayons cosmiques a été mis en évidence il y a plus de 10 ans (en 2009) par l'expérience PAMELA. Depuis, cette anomalie a été confirmée par d'autres expériences comme Fermi-LAT (indirectement) et surtout par les détecteurs spatiaux AMS-02 et DAMPE (directement). L'origine de cet excès est recherchée activement, avec deux principaux coupables potentiels identifiés : des pulsars proches ou la matière noire. On comprend l'importance du sujet et pourquoi nous en avons beaucoup parlé ici depuis 2011[ici] []. Aujourd'hui, une équipe indienne jette un pavé dans la mare en proposant une nouvelle possibilité pour expliquer cet excès d'antiélectrons. Une étude publiée dans le Journal of High Energy Astrophysics.


vendredi 1 janvier 2021

Estimation du nombre (énorme) de planètes rocheuses en zone habitable autour d'étoiles du type solaire


Près d'une étoile de type solaire sur deux possède une planète comme la Terre dans sa "zone habitable", c'est la conclusion d'une étude qui vient d'être publiée par une collaboration de 80 astrophysiciens à partir des données enregistrées par le télescope Kepler et le satellite Gaia. L'étude est publiée dans The Astronomical Journal.


samedi 12 décembre 2020

Des neutrinos comme signe avant coureur d'une fusion de trous noirs supermassifs


La blazar TXS 0506+056  a été le premier objet astrophysique reconnu comme source de neutrinos de très haute énergie. Le fait que deux épisodes semblables séparés de trois ans environ ont été détectés par IceCube en provenance de ce noyau actif de galaxie indique selon une équipe d'astrophysiciens une possibilité qu'il puisse s'agir d'une émission de neutrinos périodique, qui pourrait être liée à un couple de trous noirs supermassifs proches de la fusion... Une étude publiée dans The Astrophysical Journal Letters.

jeudi 10 décembre 2020

Découverte de très vastes bulles d'émission de rayons X de part et d'autre de la Galaxie


On connaissait les bulles de Fermi (on en parle ici depuis 2012), ces vastes étendues de plasma émettant des rayons gamma de part et d'autre du plan galactique, et bien il faudra compter désormais sur les bulles de eROSITA, des lobes encore plus étendus, englobant les bulles de Fermi et sans doute ayant la même origine au centre de notre Galaxie. L'étude est publiée dans Nature.

mardi 8 décembre 2020

Le résidu de supernova qui ne ressemble à rien


G350.1−0.3 est un résidu de supernova pas comme les autres : extrêmement asymétrique, très véloce, et très jeune. Il vient d'être caractérisé avec le télescope spatial Chandra par une équipe d'astrophysiciens américains qui publient leur étude dans The Astrophysical Journal Letters.