dimanche 20 juin 2021

Le théorème de la surface des trous noirs de Hawking vérifié par les ondes gravitationnelles


Aujourd'hui, l'une des lois les plus célèbres concernant les trous noirs, le théorème de la surface qui a été écrit par Stephen Hawking en 1974, vient d'être  confirmée par les ondes gravitationnelles. Selon ce théorème, la surface des trous noirs ne peut pas diminuer au fil du temps, notamment lorsqu'ils produisent des ondes gravitationnelles. Une étude parue dans Physical Review Letters intitulée Testing the black-hole area law with GW150914.

samedi 19 juin 2021

L'origine des bras spiraux du disque protoplanétaire de Elias 2-27

Depuis des décennies, les astronomes étudient les disques protoplanétaires pour tenter de résoudre les détails de la genèse des planètes. Grâce à ALMA, une équipe a, pour la première fois, observé en détail les structures spiralées du disque protoplanétaire massif d'une jeune étoile, Elias 2-27, située à 378 années-lumière. Teresa Paneque Carreño (Université de Santiago, Chili) et ses collaborateurs publient leurs résultats dans The Astrophysical Journal sous le titre Spiral Arms and a Massive Dust Disk with non-Keplerian Kinematics: Possible Evidence for Gravitational Instability in the Disk of Elias 2-27.

mercredi 16 juin 2021

Bételgeuse : confirmation de son obscurcissement par sa poussière


Une équipe internationale confirme la cause de la forte baisse de luminosité de Bételgeuse durant l'hiver 2019-2020. C'est bien une grosse quantité de poussière que la supergéante rouge a produit et qui a obscurci une grande partie de son hémisphère sud. L'étude intitulée A dusty veil shading Betelgeuse during its Great Dimming est parue aujourd'hui dans Nature.

lundi 14 juin 2021

Observation d'une rotation des filaments cosmiques à très grande échelle


En cartographiant le mouvement des galaxies dans les immenses filaments qui forment la toile cosmique, des astronomes chinois, allemand et estonien, ont découvert que ces longues structures de galaxies et de matière noire tournent à l'échelle de centaines de millions d'années-lumière. Une rotation à des échelles aussi énormes n'a jamais été observée auparavant. Les résultats sont publiés dans Nature Astronomy sous le titre Possible observational evidence for cosmic filament spin.

dimanche 13 juin 2021

Variation du flux de rayons cosmiques galactiques en fonction de l'activité solaire


L'activité magnétique du Soleil influe significativement sur le flux des rayons cosmiques galactiques qui parviennent jusqu'à la Terre (ou la Lune). On vient encore d'en avoir la preuve avec de nouveaux résultats de suivi sur une longue durée, qui montrent un nouveau record de flux de rayons cosmiques en 2020, qui coïncide avec la période d'activité solaire la moins intense observée depuis 60 ans... L'article de l'équipe chinoise est paru dans The Astrophysical Journal Supplement Series sous le titre Variations of the Galactic Cosmic Rays in the Recent Solar Cycles.

jeudi 10 juin 2021

Observation d'une modulation de l'activité des galaxies satellites en fonction de leur position


Une équipe d’astrophysiciens mexicains, allemands et états-uniens viennent de montrer que les galaxies naines satellites qui entourent les grosses galaxies sont différentes selon là où elles se trouvent par rapport à la galaxie principale : celles qui sont situées à l’aplomb du trou noir supermassif de la grosse galaxie fabriquent plus d’étoiles que celles situées au niveau du disque. Une étude publiée cette semaine dans Nature, intitulée Anisotropic satellite galaxy quenching modulated by black hole activity. 

lundi 7 juin 2021

Nouvelles données inédites sur un GRB et nouvelles questions


Le sursaut de rayons gamma GRB 190829A  est l'un des plus proches jamais détectés. L'analyse de l'émission gamma et X rémanente qui a suivi le sursaut durant plusieurs jours a pu être effectuée grâce au détecteur H.E.S.S (High Energy Stereoscopic System), et montre des similarités entre émissions gamma et X qui ne sont pas explicables par les modèles actuels.... Une étude publiée cette semaine dans Science sous le titre Revealing x-ray and gamma ray temporal and spectral similarities in the GRB 190829A afterglow

vendredi 28 mai 2021

8 FRB localisés dans des bras spiraux de galaxies avec une grande résolution


Une équipe américaine a réussi à observer dans le détail les galaxies hôtes de 8 sursauts rapides d'ondes radio (FRB, Fast Radio Bursts) et les ont localisés à moins de 1 seconde d'arc au sein de leur galaxie respective. Les chercheurs peuvent ainsi étudier l'environnement proche des FRB et le comparer avec celui d'autres événements transitoires comme les GRB et les supernovas. Une étude à paraître dans The Astrophysical Journal intitulée A High-Resolution View of Fast Radio Burst Host Environments.

mardi 25 mai 2021

Observation d'une surprenante simultanéité de la formation d'étoiles dans 36 galaxies naines proches


C'est une découverte pour le moins surprenante car tout à fait inattendue : plusieurs dizaines de galaxies naines très éloignées les unes des autres montrent une période d'activité de formation d'étoiles très intense au même moment, alors qu'elles n'ont aucun lien entre elles... une découverte qui remet en question les modèles actuels sur la croissance des galaxies. Une étude parue dans The Astrophysical Journal sous le titre Star Formation Histories from Spectral Energy Distributions and Color–magnitude Diagrams Agree: Evidence for Synchronized Star Formation in Local Volume Dwarf Galaxies over the Past 3 Gyr.

lundi 24 mai 2021

Matière noire (axions) : nouveaux résultats de deux haloscopes

A 8 jours d'intervalle ont été publiés les résultats de deux expériences de recherche des axions, l'expérience sud-coréenne CAPP et l'italienne QUAX-aℽ . Les deux sont fondées sur la même technique de détection mais n'ont pas scanné la même zone de masse de l'axion.  Des études publiées dans Physical Review Letters et Physical Review D sous les titres First Results from an Axion Haloscope at CAPP around 10.7 μeV et Search for invisible axion dark matter of mass ma=43 μeV with the QUAX-aγ experiment.

vendredi 21 mai 2021

Détection d'un 5ème cercle radio "bizarre", un ORC

Le 13 février dernier, je vous relatais dans le numéro 1134 de Ça Se Passe Là-Haut la découverte de quatre objets un peu étranges dans le domaine radio qui forment des cercles quasi parfaits de grande dimension. Ils ont été baptisés ORC (Odd Radio Circles). Aujourd’hui c’est un nouveau spécimen qui vient d’être observé par une équipe à dominante australienne. Une étude publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society sous le titre Discovery of a new extragalactic circular radio source with ASKAP: ORC J0102–2450.

mercredi 19 mai 2021

Rayons cosmiques galactiques : détection d'une bosse dans le spectre des noyaux d'hélium


[ASTROPARTICULES] Dans le précédent épisode, nous parlions des photons gamma ultra-énergétiques qui sont produits par les rayons cosmiques les plus énergétiques que sont les protons, mais il existe aussi des rayons cosmiques de masse plus élevée, constitués de noyaux atomiques de toutes masses, et notamment de noyaux d'hélium qui sont les seconds les plus abondants, loin derrière les protons. La collaboration DAMPE vient de publier ses nouveaux résultats sur la mesure des flux de  noyaux d'hélium du rayonnement cosmique, avec une précision inégalée, une publication dans Physical Review Letters.

lundi 17 mai 2021

Détection de photons gamma de plus de 1 péta-électronvolt


[ASTROPARTICULES] Ils vivent certes sous la coupe d'un régime autoritaire qui généralise la surveillance de masse et qui a réussi à effacer des mémoires les événements de 1989, les chercheurs chinois arrivent tout de même à faire de la très belle science. Une nouvelle preuve en est cette détection des photons gamma les plus énergétiques jamais détectés par l'Homme. C'est en tout 12 nouveaux PeVatrons galactiques qui viennent d'être identifiés. Une étude parue dans Nature. 

samedi 15 mai 2021

Identification d'atomes de plutonium de supernovas dans le fond océanique

[ASTROPHYSIQUE] Il n'aura suffi que de moins de 200 atomes de plutonium-244 extraits d'un échantillon prélevé dans un fond marin sédimentaire, associés à quelques centaines d'atomes de fer-60, deux éléments radioactifs à très longue période, pour mieux contraindre les processus de production des éléments les plus lourds dans les phénomènes astrophysiques. Ils confirment également que des débris de deux explosions de supernova ont atteint la Terre dans les 10 derniers millions d'années. Une étude parue dans Science cette semaine.

mercredi 12 mai 2021

Une solution entrevue pour expliquer les naines blanches ultramassives trop chaudes


Une équipe d'astrophysiciens internationale apporte une solution aux observations inexpliquées au sujet des étoiles naines blanches ultramassives qui apparaissent ne pas se refroidir. Leur composition serait un peu différente de ce que l'on pense généralement. Une étude parue dans Astronomy&Astrophysics.