mardi 30 juin 2020

Cet été, mettez vous-en plein les oreilles !

Durant tout cet été, revisitez des centaines de billets de Ça Se Passe Là-Haut dans leur version audio. Que ce soit via le podcast, disponible sur toutes les plateformes, de Apple Podcast à Spotify en passant par PodCloud ou sur votre appli préférée (plus de 1040 épisodes depuis 2014).

Ou sur Youtube, où vous pourrez naviguer dans 20 playlists thématiques spécialement conçues pour vous (plus de 680 épisodes en tout), plus simple si vous préférez une thématique en particulier. Ces playlists sont directement accessibles ci-dessous. 

Je vous souhaite un très bel été, et pour ma part, je vais me replonger dans des livres, car c'est quand même la base de tout... Rendez-vous après les Perséides ! 

Astroparticules :



Trous noirs :



Etoiles :



Cosmologie :



Matière noire :



Mystères :



Système solaire :


Exoplanètes :


Observation du ciel :


Supernovas:



Terre :



Méthodes :



Galaxies :



Etoiles à neutrons, pulsars :



Lune :



Minisérie 'Découvrez le Ciel' :



Quizz Astro, pour jouer en famille :



'Meurtre au Gran Sasso', livre audio chapitré :



'La Dernière Supernova', livre audio chapitré :



'Trous noirs en eaux profondes', livre audio chapitré :

lundi 29 juin 2020

Sous le Soleil (exactement...)

Le Soleil connaît un cycle d'activité de 11 ans, qui se traduit par l'apparition de taches solaires de façon périodique. Ce cycle solaire se traduit aussi par une activité magnétique périodique et l'inversion du champ magnétique du Soleil tous les onze ans. Aujourd'hui, une équipe d'astrophysiciens révèle l'origine de ce cycle d'activité solaire, grâce à une étude d'héliosismologie. Une étude parue dans Science


vendredi 26 juin 2020

Deux superTerres identifiées à 10,7 années-lumière autour d’une naine rouge calme


GJ 887 est une étoile naine rouge comme il en existe beaucoup dans notre galaxie, mais celle-ci se trouve à 10,7 années-lumière et on vient de découvrir qu’elle possède au moins deux planètes de type Super-Terre (une masse comprise entre la masse de la Terre et la masse de Neptune). La particularité de GJ887, outre sa proximité relative, est sa faible activité. L’atmosphère de ces deux super-Terre va pouvoir être étudiée de près. L’étude est parue dans Science.




jeudi 25 juin 2020

Une possible émission électromagnétique associée à la fusion de trous noirs stellaires


Voilà encore une étude très intéressante qui lorgne du côté des fusions de trous noirs. Cette fois-ci, il s'agit de l'apparition d'un signal électromagnétique qui serait associé à la coalescence de deux gros trous noirs stellaires. Cette fusion aurait produit un rayonnement électromagnétique caractéristique à cause de l'endroit où elle aurait eu lieu : au sein du disque d'accrétion d'un trou noir supermassif niché au coeur d'un quasar... L'étude vient de paraître dans Physical Review Letters.


mardi 23 juin 2020

Détection gravitationnelle d'une fusion d'objets compacts très asymétrique


Voilà une belle découverte obtenue par la détection d'ondes gravitationnelles : celle d'un objet à la frontière entre étoile à neutrons et trou noir. C'est la première détection d'ondes gravitationnelles par LIGO/Virgo qui a pour origine un couple aussi différent en terme de masses : 23,2 masses solaires pour le premier trou noir et seulement 2,6 masses solaires pour l'"autre objet"... car les chercheurs n'arrivent pas à savoir si c'est une (trop) grosse étoile à neutron ou bien un très petit trou noir... L'étude est parue dans The Astrophysical Journal Letters.


lundi 22 juin 2020

L'origine des rayons X de Centaurus A comprise grâce à ses rayons gamma


La galaxie Centaurus A est ce qu'on appelle une radiogalaxie : une galaxie à noyau actif qui produit des jets de particules responsables de l'apparition de vastes lobes d'émission radio (d'où le nom de radiogalaxie). Aujourd'hui, la collaboration H.E.S.S qui exploite des détecteurs de rayons gamma de très haute énergie vient de publier des observations résolues du jet de Centaurus A via son émission de photons gamma d'énergie de l'ordre du TeV, qui permet de comprendre plein de choses...Une étude parue dans Nature.



samedi 20 juin 2020

FRB : deuxième cas d'émission répétée périodique



Il y a un mois, je vous racontais la découverte d'un motif périodique dans les signaux répétés de FRB 121102, en précisant que c'était en fait la seconde découverte de ce genre. L'étude relatant la découverte du premier FRB répétitif périodique, FRB 180916, vient enfin d'être publiée, dans Nature. L'existence de deux FRB de ce type ruine au passage tous les fantasmes de civilisation intelligente qui y serait liée.



vendredi 19 juin 2020

A l'origine de l'émission radio des pulsars


Une solution pour expliquer l'origine de l'émission radio si intense des pulsars vient d'être proposée par des physiciens polonais et russes. Cette émission de type 'cohérente' serait liée à des fluctuations dans le plasma produisant des paires électrons-positrons à proximité immédiate de la surface de l'étoile à neutrons. Une étude à lire dans Physical Review Letters.


mardi 16 juin 2020

Antarès scrutée de très près par ALMA et le VLA


Antarès, l'étoile supergéante rouge la plus proche du Soleil, qui illumine nos soirées d'été dans la constellation du Scorpion, vient d'être observée à haute résolution dans le domaine submillimétrique et centimétrique (ondes radio) avec ALMA et VLA. Ces observations offrent une cartographie inédite de la supergéante, qui mérite bien son qualificatif, elle qui s'étend sur une distance bien supérieure à l'orbite de Saturne... Une étude parue dans Astronomy&Astrophysics.



lundi 15 juin 2020

Le vert de l'oxygène observé dans l'atmosphère de Mars pour la première fois


On savait que les martiens étaient verts de peau, on savait moins que la fine atmosphère de la planète rouge pouvait aussi arborer une belle couleur verte. C'est la sonde ExoMars Trace Gas Orbiter qui a détecté pour la première fois cette longueur d'onde caractéristique de l'émission de l'oxygène. Une étude parue dans Nature Astronomy.




vendredi 12 juin 2020

La durée de vie du neutron mesurée autour de Mercure et Vénus


Quelle est la durée de vie du neutron ? Cette question peut paraître simple au premier abord, mais les deux méthodes expérimentales qui ont été développées pour la mesurer ne trouvent pas la même valeur : il y a 9 secondes d'écart, ce qui est considérable du fait des incertitudes respectives des deux types de mesures. Mais des physiciens viennent de démontrer la faisabilité d'une troisième méthode, indépendante des deux autres, pour mesurer la durée de vie du neutron : en détectant en orbite les neutrons qui sont émis par Mercure ou Vénus, issus de réactions de rayons cosmiques. Une étude parue dans le nouveau journal en open access Physical Review Research


mardi 9 juin 2020

Saturne : les anneaux se désagrègent vraiment


Il n'y a pas que Titan qui se fait la malle autour de Saturne, les anneaux aussi, mais eux sont en train de littéralement tomber sur la géante gazeuse... Nous en avions déjà parlé en octobre puis en décembre 2018 et une nouvelle étude vient confirmer ces précédentes mesures d'érosion accélérée des anneaux saturniens. C'est à la sonde Cassini dans ses toutes dernières orbites au plus près de l'enveloppe de Saturne que l'on doit ces mesures indiquant une perte de masse jusqu'à 8 tonnes par seconde. Une étude parue dans Journal of Geophysical Research : Planets.



lundi 8 juin 2020

Titan se fait la malle !


Le plus gros satellite de Saturne, l'énorme Titan, muni d'une atmosphère et de rivières de méthane, plus gros que la planète Mercure, est parmi les objets les plus surprenants du système solaire Il vient encore de le démontrer par des mesures effectuées par la sonde Cassini avant la fin de sa mission : il s'éloigne de Saturne 100 fois plus vite que ce qu'on pensait auparavant... Une étude parue dans Nature Astronomy.



vendredi 5 juin 2020

L’accélération cosmique testée par les grandes structures de l'Univers


Jusqu'à très récemment, l'outil de choix pour mesurer l'accélération de l'expansion étaient des chandelles standards de type Supernovas Ia qui fournissent une valeur de distance via leur luminosité apparente. Mais il existe un autre outil autrement plus puissant : un mètre étalon basé sur la taille des grands vides cosmiques séparant les structures galactiques de la toile cosmique. Une étude fondée sur ces mesures à très grande échelle vient d'être menée et confirme largement l'accélération de l'expansion ainsi que la platitude spatiale de l'Univers. Elle fournit par ailleurs une nouvelle valeur - indépendante des supernovas et du CMB - de la constante de Hubble-Lemaitre H0, qui peut poser questions... Une étude parue dans Physical Review Letters.


mercredi 3 juin 2020

L'activité passée de Sgr A* toujours visible 3 millions d'années plus tard


Les nuages de gaz du système de Magellan, comprenant les structures filamenteuses nommées le Magellanic Stream et le Leading Arm qui entourent les nuages de Magellan viennent d'être étudiées dans le domaine UV et révèlent le passé pas si lointain de l'activité du trou noir de notre galaxie... Une étude à paraître dans The Astrophysical Journal.