mercredi 7 novembre 2012

Un Nouveau Journal : Physics of the Dark Universe

Qu'on se le dise ! L'éditeur scientifique Elsevier lance un nouveau journal à comité de lecture entièrement consacré au noir et au sombre (la matière noire et l'énergie sombre, les domaines les plus chauds de l'époque en d'autres termes).
Il se nomme Physics of the Dark Universe, un beau titre s'il en est.

Ce journal a une grande particularité, outre sa spécialisation alléchante : il est en accès entièrement libre et uniquement en format électronique. Tout le monde peut y avoir accès gratuitement sans abonnement.

Les domaines annoncés par l'éditeur qui seront traités dans cette revue qui se veut innovante avec la présence de contenu multimédia (vidéos, images interactives, et même logiciels) sont les suivants :
- la nature de la matière noire sous forme de particules
- les recherches directes de matière noire
- les recherches indirectes de matière noire
- les recherches de matière noire auprès de collisionneurs (incluant le LHC)
- les études théoriques sur la physique de la matière noire
- les études sur les modèles existants et nouveaux de matière noire (par exemple Supersymétrie, extra dimensions, axions, etc)
- les recherches de WIMPs de faible masse
- les observations et résultats expérimentaux associés aux propriétés de l'énergie sombre
- les nouvelles expériences, prévisions et méthodes pour l'observation de l'énergie sombre
- les modèles et propriétés théoriques de l'énergie du vide, quintessence, gravité modifiée, de l'énergie sombre en général et de ses explications alternatives

Les premiers articles ont été publiés le 7 novembre. Le tout premier d'entre eux est produit par un physicien dont nous avons déjà parlé ici : Dan Hopper, du Center for Particle Astrophysics à Fermilab, (Batavia, Illinois). Il revient sur les évidences expérimentales qui convergent toutes selon lui vers l'existence de WIMPs de faible masse, de l'ordre de 10 GeV.

Il met en avant toute une série de résultats, à la fois de méthodes de détection indirectes (les spectres et distributions angulaires de rayons gamma du centre galactique, l'émission synchrotron des filaments "radio" de la voie lactée, l'émission synchrotron diffuse du centre galactique), et de méthodes directes en montrant que les résultats des expériences DAMA/LIBRA, CoGent et CRESST sont compatibles entre eux et que l'incompatibilité apportée par l'expérience XENON100 pourrait disparaître si (et seulement si) les WIMP possèdent un couplage différent avec les protons et les neutrons (ce qu'on ignore totalement aujourd'hui), et si le xénon liquide s'avère en fait inadapté à la détection de noyaux de reculs de très basse énergie, ce que certains résultats tenderaient à montrer...


Bref, ce journal débute son existence sur les chapeaux de roues, et il est fort à parier que vous n'avez pas fini d'entendre parler de Physics of the Dark Universe (ou Dark Universe pour faire plus court) dans les colonnes de Ça se Passe Là-Haut...


Site de Physics of the Dark Universe :
http://www.sciencedirect.com/science/journal/22126864

Flux RSS de Physics of the Dark Universe :
http://rss.sciencedirect.com/publication/science/22126864

2 commentaires :

Cosentino a dit…

Cosentino

Bonjour

Félicitations pour votre excellent site!

Dans votre rubrique:

"Un Nouveau Journal: Physics of the Dark Universe"

il est question de la masse des WIMPs de l'ordre de 10 GeV. Est-il possible d'avoir la référence exacte de cette publication car en 2001, dans mon tome 2 j'ai calculé et publié une masse de 3,7 GeV.
Cela est encourageant de voir qu'on trouve, approximativement, le même ordre de grandeur!...
Dans mon modèle cosmologique du "New Big-Bang" ("NBBF") la masse de la matière noire serait de l'"hélium superfluide" à une température de 2,18 K... cette superfluidité en fait un candidat sérieux à la "matière sombre"...
Merci de votre aimable compréhension.

Très cordialement

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématiques & Physique
Formations Universitaire en Astromomie & Astrophysique

P.S.:pour d'avantages d'informations concernant mes travaux de recherche allez, S.V.P. dans Google et mettre: mario cosentino

Dr Eric SIMON a dit…

;-))