mercredi 6 décembre 2017

Géminides 2017 : superbe pluie d'étoiles filantes en perspective


La nuit du 13 au 14 décembre prochain verra le pic d'activité de la pluie d'étoiles filantes des Géminides. Cette année, contrairement à l'année dernière, la situation sera idéale, avec une absence quasi-totale de Lune et un radiant très proche du zénith en milieu de nuit. Un taux de 80 par heure, plus d'un météore par minute, pourrait être observé!




L'essaim météoritique des Géminides, qui forme la pluie d'étoiles filante la plus intense de l'année, bien devant les Perséides du mois d'août, provient d'un astéroïde (ou une ancienne comète) nommé 3200 Phaeton. Les poussières de 3200 Phaeton qui viennent brûler dans l'atmosphère sont actives entre le 4 décembre et le 17 décembre chaque année, avec une activité croissante jusqu'au maximum du 14 décembre, puis une rapide décroissance.
Cette année, la nouvelle Lune a lieu le 18 décembre, ce qui signifie que la nuit du 13 au 14, au moment du pic d'intensité de l'essaim des Géminides, la Lune formera un fin croissant qui se lèvera très tard en fin de nuit. L'éclat Lunaire ne viendra donc pas du tout gêner l'observation des étoiles filantes les plus faiblement lumineuses, augmentant ainsi le nombre total que vous pourrez apercevoir.


Comme leur nom l'indique, les Géminides possèdent un radiant, le point dans le ciel d'où ces météores semblent tous provenir avec une vitesse de l'ordre de 35 km/s, qui est situé dans la constellation des Gémeaux. Plus exactement, ce radiant se situe non loin de l'étoile principale des Gémeaux, Castor, qui est en fait un système multiple de 6 étoiles... Ce qui est très intéressant, c'est que Castor se trouve très haut dans le ciel en milieu de nuit dans la nuit du 13 au 14 décembre. Or plus le radiant est proche du zénith, plus le taux horaire observé est élevé et proche du taux horaire théorique moyen, qui est justement calculé au zénith. On l'appelle le ZHR (Zenithal Hourly Rate), il vaut 120/heure pour les Géminides, soit 2 par minute. A 2h35 (heure française) le 14 décembre dans le Sud de la France, le radiant sera à seulement 10° du zénith (et à 18° dans le nord de la France) ! Le nombre d'étoiles filantes pouvant être observées devrait ainsi être très proche du ZHR, sachant que l'heure du maximum théorique sera 7h20 (heure française). On peut donc s'attendre à pouvoir observer entre 1 et 2 étoiles filantes par minute... Un superbe spectacle en perspective! 

Mais attention, il vous faudra non seulement attendre que la constellation des Gémeaux soit bien haute dans le ciel (donc entre 1h30 et 3h30) et que votre ciel soit exempt de nuages, mais aussi que vous soyez éloignés de toute source de pollution lumineuse qui aurait pour effet de faire disparaître les météores les moins lumineux.
Les Géminides ont souvent des traînées assez courtes mais certaines peuvent être plus longues et durer plusieurs secondes, voire montrer des couleurs.
Il faut savoir que dans un ciel bien noir exempt de pollution lumineuse, l’œil peut percevoir des étoiles jusqu'à une magnitude +6,5 environ, il en est de même pour les météores, ayant pour eux l'avantage du mouvement, qui est mieux détecté.


Pour voir un maximum de météores, il est donc indispensable de n'avoir aucune lumière artificielle à proximité de votre lieu d'observation, que ce soit des éclairages publics,  lumières d'habitations, de lampadaires, de voitures, etc... pour que votre œil puisse les distinguer avec le meilleur contraste. Vous devrez d'ailleurs laisser un peu de temps à vos yeux pour s'habituer à l'obscurité, environ 15 à 30 minutes, puis en réduisant au maximum le recours à une lampe (si nécessaire préférez une lampe rouge ou orange plutôt qu'un écran de téléphone blanc/bleuté, qui nécessitera une nouvelle acclimatation à l'obscurité plus longue).

Et pour pouvoir attraper un maximum d'étoiles filantes, la position d'observation compte aussi : il est préférable d'avoir le champ de vue la plus vaste possible sur la voûte céleste. Pour cela, dans une zone dégagée (une plaine plutôt qu'un forêt), je vous recommande non pas seulement une bonne chaise longue, mais carrément de vous allonger au sol. En tous cas, ne restez pas debout ni assis en vous tordant le cou, c'est une mauvaise idée, habillez vous très très chaudement avec des chaussures adaptées au froid, et allongez vous en position de repos avec pourquoi pas de quoi grignoter et une petite radio (qui ne fait pas de lumière). 
Focalisez vous ici sur le zénith. N'hésitez pas à observer entre amis en jouant pourquoi pas à celui qui verra un maximum d'étoiles filantes ou de satellites.... Entre deux météores, vous pourrez observer tranquillement les constellations du ciel d'hiver, Orion en tête qui se trouve à proximité de la constellation des Gémeaux (surveillez Bételgeuse!), mais vous verrez en effet probablement passer aussi des satellites, qu'il ne faut pas confondre avec des météores. Les satellites ont un éclat et une vitesse constants, relativement lente durant plusieurs secondes, les météores, eux, sont rapides et parfois très fugaces... 


Si vous souhaitez capturer une ou plusieurs étoiles filantes en photo, la méthode recommandée est la suivante :
  • Utilisez un trépied pour votre APN,
  • Positionnez votre boitier reflex vers le zénith avec un objectif grand angle (24 ou 35 mm, en tous cas inférieur à 50 mm),
  • Faites la mise au point en manuel sur une étoile (à l'infini),
  • Régler un temps de pose d'au moins 30 secondes, idéalement 60 secondes, avec un déclenchement à distance ou par retardateur pour éviter les vibrations,
  • Utilisez une sensibilité ISO 400 ou 800, et une ouverture faible du genre F/2.8
  • répétez les clichés de multiples fois pour forcer la chance...

Pour la petite histoire, il se trouve que le petit corps à l'origine de l'essaim des Géminides, 3200 Phaeton (qui fait tout de même 5 km de "diamètre"), va passer au plus près de la Terre très peu de temps après le pic d'activité de cette année. Ce sera le 16 décembre à 23h00 UT, et il passera à une distance de 10,3 millions de kilomètres. 3200 Phaeton sera visible dans un télescope d'amateur. Il ne sera plus aussi brillant avant 2093, sachant que sa période orbitale est plus longue que celle de la Terre : 523 jours. 3200 Phaeton est tout de même classé dans les objets géocroiseurs dangereux, mais ne devrait pas s'approcher trop près de la Terre dans les 4 prochains siècles. Mais la Terre, elle, continuera toujours de croiser son orbite poussiéreuse en décembre, pour le plus grand bonheur de ses habitants.

Bon ciel, bonne chance, et n'oubliez pas de faire des voeux ! 


Illustrations 

1) Localisation du radiant des Géminides (le 14 décembre à 2h30 heure française), vers le sud (Stellarium)

2) Zoom sur les constellations des Gémeaux et d'Orion (Stellarium)

3) Zoom sur la constellation des Gémeaux, le radiant est légèrement à l'ouest de Castor (Stellarium)

4) Pluie d'étoiles filantes des Géminides dans l'hémisphère nord, le 14 décembre 2013 (Asim Patel)

5) L'astéroïde 3200 Phaeton imagé par STEREO en 2012 à son point le plus proche du Soleil, montrant une queue de poussières (NASA/STEREO)

1 commentaire :

Samuel Flahaut a dit…

Haha... surveillez Bételgeuse ! Nan, je ne vois pas à quoi cela fait référence... du tout... :P

Sympa les conseils photos.