16/10/2013

Une Révolution Scientifique dans 15 Jours ?

Que faut-il penser de cette information ? Les physiciens de l’expérience LUX qui cherchent à détecter la matière noire par interactions directes de WIMPs nous informent qu’ils vont annoncer leurs premiers résultats dans deux semaines, le 30 octobre. Ils organisent pour cela une grande conférence de presse, avec visite de l’installation la veille pour les journalistes curieux, et la conférence de presse sera webcastée…

Pour rappel, je vous avais dit ici il y a quelques mois que, d’après des évaluations du physicien Dan Hooper, spécialiste de la matière noire, LUX devrait détecter une quantité non négligeable de WIMPs, jusqu'à 24 en un mois...

Les résultats qui vont être annoncés le 30 octobre correspondent à une prise de données de 60 jours (seulement !).
Je crois pouvoir dire que c’est assez inhabituel qu’une expérience annonce des premiers résultats seulement après 60 jours de comptage, et encore plus à grands renforts de communication… Initialement, la collaboration LUX avait précisé qu’ils fourniraient leurs premiers résultats à la fin de l’année. Il reste encore 3 mois, les gars ! Est-ce un résultat si important que vous voulez nous annoncer dès maintenant ? On est en droit d’en frissonner de plaisir…

Pour faire court, la sensibilité de LUX doit être à même de trancher de manière définitive sur les indices de détection qu’ont montré d’autres expériences de recherche directe (CDMS et CoGENT) : soit elle les confirme en détectant plein de WIMPs à basse énergie, ou soit elle ne voit rien et on repart à zéro, et le désarroi s'installe...

Schéma du coeur du détecteur LUX
Si on essaye d’interpréter cette espèce d’empressement à annoncer quelque chose que l’on voit là de la part de la collaboration LUX, j’aurais tendance à penser qu’il s’agit d’un résultat positif (détection). En effet, dans le cas contraire (non détection), on aurait naturellement envie d’attendre d’avantage, de faire plus de comptage avec le détecteur, pour améliorer encore plus la limite d’exclusion annoncée (et 120 jours de comptage au lieu de 60 jours permet de baisser la limite d’exclusion d’un facteur 2, c’est comme avoir un détecteur deux fois plus massif, et ça peut permettre de mieux voir une éventuelle modulation du signal dans le temps, c’est-à-dire que c’est tout sauf négligeable).

Alors, détection ?

Ce qui est prévu lors de cet événement médiatique est une brève présentation du directeur de Sanford Lab, suivie de la présentation des résultats durant une heure, puis une intervention du gouverneur de l’état du Dakota du Sud (qui a participé au financement du labo souterrain), ainsi qu’une présentation du détecteur de nouvelle génération devant prendre la suite de LUX…. Etrange, l'intervention du gouverneur, y-a-t-il une élection en vue au Dakota du Sud ?...

Voilà. On ne va plus dormir pendant 15 jours. Il ne reste plus qu’à patienter comme on peut et réserver la journée du 30 octobre. Le séminaire/conf de presse/webcast est planifié à 9h00 heure du Dakota du Sud (dans l’après-midi pour nous).

Alors, révolution en vue, ou pschiit ? Restez à l’écoute, on va en reparler…



L'annonce de l'annonce :

Site du Sandford Lab où aura lieu le webcast :



2 commentaires :

Alain Péan a dit…

Cela m'agace un petit peu qu'une collaboration annonce un découverte (à confirmer) lors d'une conférence. Pour moi, une découverte doit faire l'objet d'un article de revue, vérifiée par des pairs, avant d'être annoncée en public. Il y a déjà trop d'exemples de telles annonces lors de conférences de presse, qui ce sont avérées fausses. Voir par exemple la fausse découverte des neutrinos "FTL" (Faster Than Light), par la collaboration Opera (ou une partie...), qui s'est avérée être un problème de liaison fibre optique d'un équipement.

Il faut, avant de faire des annonces fracassantes, que le temps soit pris de tout bien vérifier expérimentalement, et les résultats soumis à la contradiction, avec des données précises. Et pas de se précipiter au bout de deux mois seulement.

Dr Eric SIMON a dit…

Il n'y aura peut-être pas d'annonce fracassante, on ne peut rien préjuger. Et attention, quand on dit qu'il y a deux mois de d'enregistrement de données, cela ne veut pas dire que la manip tourne seulement depuis deux mois. Elle a été mise en route début 2013 si je ne m'abuse. Si ils observent un signal bien plus important que le bruit de fond attendu dans la région d'intérêt, j'imagine bien que de nombreuses vérifications auront été faites.
Ce que j'ai trouvé étonnant c'est que la collaboration avait annoncé au printemps des premiers résultats pour la fin de l'année...