23/12/2013

Le Ciel d'Hiver : Le Cocher

Le Cocher (Auriga) est une petite constellation. Facilement repérable grâce à son étoile principale très brillante, Capella (magnitude 0,05) qui est une étoile parmi nos voisines les plus proches (il faut seulement 42 ans à ses photons pour arriver dans nos rétines).




Le Cocher se trouve exactement au dessus de la constellation d'Orion, surplombant les gémeaux à gauche et le Taureau à droite. Traçons les lignes des constellations pour mieux se figurer la forme presque circulaire du Cocher, qui est en fait un hexagone : 


Rapprochons nous maintenant de plus près pour débusquer les beaux objets qui peuplent le Cocher. Vous verrez que les repérages sont aisés grâce à la forme simple de cette constellation hivernale.

Nous y voilà ! Nous scrutons Capella pour commencer notre tour de calèche. Juste à droite de Capella, vous voyez une étoile assez brillante, c'est Epsilon Aurigae.


Epsilon Aurigae est une étoile géante, et particulière, car elle subit des éclipses, son éclat varie fortement à périodes régulières car quelque chose d'encore plus gros qu'elle lui tourne autour (et on ne sait pas ce que c'est...). La période d'éclipse est de 27 ans environ, sachant qu'une éclipse pour epsilon aurigae dure près de 2 ans. La dernière s'est finie en août 2011, rendez-vous en 2036 pour la prochaine...


Maintenant que vous avez bien en tête la forme du Cocher, nous pouvons faire un peu de géométrie. Je vous emmène voir un amas ouvert nommé M38. Il vous suffit de tracer le segment reliant théta Aur (sur le côté gauche en mettant Capella en haut), et l Aur (sur le côté droit). Presque exactement au milieu de ce segment se trouve M38, qui est un très bel amas ouvert, où les groupes d'étoiles peuvent sembler former des sortes de croix. 
Tout juste à côté de M38, se trouve un autre amas d'étoiles de type ouvert, c'est NGC1907, certes plus petit, mais bien dense pour un amas ouvert. Muni d'un oculaire à grand angle et faible grossissement, c'est un ravissement de pouvoir voir les deux amas dans le même champ...

IC 405 (source wikimedia)
Poursuivons notre périple. Depuis le couple M38-NGC1907, nous traçons un segment de droite pour rejoindre l Aur que nous avons déjà repérée précédemment (sur le côté droit de l’hexagone). Là encore, nous nous arrêtons à mi-chemin, et nous arrivons sur un objet très joli, une nébuleuse nommée IC 405.
Cette nébuleuse est à la fois une nébuleuse en émission et en réflexion, elle entoure une étoile bleue variable (AE Aurigae).
Elle est aussi appelée la 'Flaming Star Nebula', ce qu'on peut comprendre en la voyant.

Allez, on redémarre. Nous glissons lentement en restant parfaitement parallèle à la droite qui relie l Aur à Alnath (le segment sud-Est de l’hexagone). Dans ce mouvement parallèle, nous devons parcourir seulement un tiers de la distance du segment qui nous a donné la direction. Vous y êtes ?
L'objet que nous visitons maintenant s'appelle IC 410, il s'agit encore d'une nébuleuse en émission, ses photons mettent 12000 ans pour nous parvenir. IC 410 a la particularité de contenir dans sa surface un autre objet, un amas ouvert du nom de NGC 1893. Bien qu'on ait l'impression que l'amas d'étoile est tapi au cœur de la nébuleuse, il est en fait situé en avant-plan, 2000 années-lumières les séparant...

Nous poursuivons notre route à partir de IC 410 en nous dirigeant vers la gauche en direction de Théta Aur qui orne le côté gauche de notre hexagone. Arrêtons-nous à mi chemin et descendons très légèrement. Stop. Nous y sommes. Voilà M36. Joli amas ouvert, un peu dans le même genre que M38, mais avec un peu moins d'étoiles, en revanche plus brillantes pour la plupart.


Le Cocher semble être la constellation des amas ouverts... Pour clore ce tour du Cocher, nous allons admirer peut-être l'un des plus beaux amas ouverts du ciel d'hiver, M37. Le trouver n'est pas trop difficile : depuis M36, nous devons traverser le segment Theta Aur - Alnath en parcourant deux fois la distance séparant M36 de la droite. Simple, non ?
M37 est un amas vieux de 300 millions d'années, il compte environ 150 étoiles, dont une bonne douzaine de géantes rouges. Il pourrait presque faire penser à un petit amas globulaire si on n'y faisait pas attention.
M 37 (http://www.ngc7000.org)
Notre tour du Cocher arrive à son terme, nous n'avons pas rencontré de galaxies ce soir, ce sera pour une autre fois. Le temps est venu d'aller nous réchauffer avant de partir à la découverte d'autres splendeurs du ciel d'hiver...





Voir aussi :


Cartes produites avec Stellarium 0.12.1

2 commentaires :

Anonyme a dit…

Coucou ... Merci pour cette belle approche du cocher. En fait je m'y intéresse et vu que je n'ai pas beaucoup de temps pour parcourir le net et "trier" les bonnes des moins bonnes infos, si vous en avez le temps, pourriez vous m'indiquer si le cocher est visible sous nos latitudes du nord au sud (France) à d'autres périodes de l'année.
Je vous en remercie par avance.

Dr Eric SIMON a dit…

La constellation du Cocher est visible assez longtemps dans l'année. Que ce soit au Nord ou au Sud de la France, la meilleure période de visibilité se situe entre début septembre et fin mars. En décembre, le Cocher est au plus haut dans le ciel.