12/02/2011

Montagnes lunaires

Comme la météo n'est pas farouchement favorable au ciel profond (brumes, nuages, etc), il reste heureusement quelques éclaircies pour se tourner vers les planétaires de début de nuit, c'est à dire Lune et Jupiter.

D'abord Lune. Nous sommes vendredi et juste avant le premier quartier. Une fine couverture nuageuse variable me permet d'observer le relief lunaire sans filtre.
Waouh! Je suis quelque peu bluffé par Archimedes, situé pas très loin du pôle Nord : le soleil est rasant sur les bords de ce cratère, et projette donc l'ombre de la bordure dans le fond du cratère, ce qui révèle sa structure... et c'est impressionnant ! Une série d'aiguilles très très escarpées...
Mais le plus étonnant se situe non loin d'Archimedes, un peu vers le sud : que vois-je, toujours exacerbé par l'ombre du soleil rasant ? Une sorte de monstrueux pic blanc en plein milieu d'une plaine désertique! Un obélisque planté au milieu de nulle part. Vu la taille de son ombre, il doit mesurer plusieurs milliers de mètres ??  Par quel phénomène géologique une telle structure est-elle apparue ? Il faudra y retourner.

Allons jeter encore un oeil à Jupiter entre deux nuages maintenant. Fidèle à lui même, ah tiens, il n'y a que 3 des 4 gros satellites aujourd'hui.. mais oui, Io est absent... mais non, que vois-je ? Un petit point noir sur la deuxième bande, il se pourrait bien que notre ami Io se trouve devant et non derrière son maître...