mercredi 18 juillet 2012

Noir c'est Noir

Tout est Noir. On connaissait depuis un bon moment la Nuit Noire et son paradoxe. Puis vinrent les Trous Noirs, ces objets impossibles à concevoir logiquement jusqu'à la relativité générale. S'ensuivit la Matière Noire, révélée à quelques décennies de distance par les pionniers Zwicky et Rubin, avant que la révolution conceptuelle de l'Energie Noire n'apporte son lot de noirceur.

Nous voici maintenant face à nouvelle noirceur : les Galaxies Noires...
Le quasar  source (rouge) et les galaxies noires illuminées (bleu) (VLT)

Tout est Noir vous disais-je. Sauf que rien n'est Noir!

La nuit n'est pas noire, loin s'en faut, il suffit de regarder à la bonne longueur d'onde, celle du fond diffus cosmologique par exemple, la nuit y est éblouissante.

Les trous noirs sont-ils noirs ? Pas vraiment non plus, la masse tourbillonnante qu'ils accrètent le plus souvent illumine les environs, masquant souvent le trou en lui-même et servant même à les voir.

La matière Noire, cette masse manquante, noire, vraiment ? Et pourquoi serait-elle noire si elle émet des photons gamma en s'annihilant ?

Et l'énergie noire, alors ? Là, je dirais avec une mauvaise foi qui n'a d'égal que celle que je me permets, qu'on a jamais vu une énergie colorée. Et ce n'est pas parce qu'on ignore la nature d'une chose, fut-t-elle une énergie, qu'elle devrait être plus noire que rouge, et ce n'est pas Stendhal qui me contredira, paix à son âme.

Et voilà donc des galaxies noires... Qu'est ce que ça veut dire une galaxie noire ? Pas grand chose puisqu'on vient de les voir. Ça veut donc dire qu'on voir bien le noir finalement, qu'il suffit de détecter de la fluorescence produite par des rayonnements issus de quasars lointains sur du gaz pour décréter que ce qu'on voit est noir
La belle affaire...
Pour rien vous cacher, il faut dire ici que je participe à tous ces abus de langage. Car si le terme trou noir vient bien du terme anglais Black Hole, en revanche, l'anglais, grand créateur de nouveaux mots scientifiques, n'a jamais parlé de black matter, de black energy ou de black galaxy, non... Le terme anglais exact est bien Dark matter, dark energy et donc plus récemment dark galaxy.

Il faudrait donc dire matière sombre, énergie sombre, et galaxies sombres... Mais voilà, noir c'est noir, nous disons Noir, allez savoir pourquoi ?...Ce qui est sûr, c'est que sombre n'est pas noir et vice-versa.


1 commentaire :

christophe nicolas a dit…

Il y a quelques années, j'ai fait un tour à la Réunion (ma femme y a de la famille), il n'y a pas de pollution lumineuse, le ciel y est merveilleux, c'est un spectacle incroyable. On devrait organiser des nuits noires, rien que pour le spectacle, cela vaut bien quelques sacs à main (citation de A Brahic). Pourtant je suis dans le BTP, ma patronne risque de m'engueuler.. mais je m'en fiche. J'ai fait mon service militaire en 1987 et lorsque je faisais le trajet jusqu'au camp des loges à Saint germain en Laye vers minuit, il y avait une étoile super brillante que je trouvais bizarre. J'ai su bien plus tard que c'était une super nova. Et puis un jour, il y a eu une histoire de neutrinos... Et dire que certains ne croient pas à la destinée...