mercredi 7 décembre 2016

Comment observer la Pluie d'étoiles filantes des Géminides 2016 malgré la Pleine Lune


Cette année, la Lune nous en veut, elle sera pleine lors de la nuit du 13 au 14 décembre, la nuit du maximum des Géminides... Mais qu'à cela ne tienne, vous pourrez quand-même apercevoir des bolides malgré la "pollution" lunaire...




Quand voir les Géminides ?
Les dates, tout d'abord : deux nuits seront particulièrement propices pour apercevoir ces étoiles filantes : la nuit du 13 au 14 décembre et la suivante : du 14 au 15 décembre. 
La pluie d'étoiles filantes des Géminides est la pluie la plus intense, dépassant les plus connues Perséides. Le taux horaire classiquement attendu lorsque la Lune ne joue pas les troubles-fête est de l'ordre de 120 par heure. Avec la luminosité lunaire, le chiffre devrait descendre aux alentours de 40 par heure... Mais ça en fait donc encore 2 toutes les 3 minutes, et surtout les plus visibles du coup. Or les Géminides sont connues justement pour leurs grains de poussière plutôt gros. Le nombre de bolides lors des Géminides est généralement plus important que lors des Perséides du mois d'août. D'ailleurs, le taux horaire ne cesse d'augmenter année après année, alors...tout vous est donc permis!
Rappelons que la pluie de métérores des Géminides est très récente, elle est observée seulement depuis 1833. On note une augmentation du phénomène atmosphérique chaque année car l'effet gravitationnel de Jupiter perturbe le nuage de poussières issu de l'astéroïde 3200 Phaeton qui croise l'orbite terrestre de plus en plus frontalement. 

Où regarder ?
Cette pluie d'étoiles filantes a été nommée pluie des Géminides car son radiant, le point d'où semblent provenir les météores sur la voûte céleste, se situe dans la constellation des Gémeaux (Gemini), tout près de l'étoile Castor. Cette constellation est facilement reconnaissable grâce notamment à sa proximité de la constellation d'Orion. Elle forme deux hommes qui se donnent la main, les deux gémeaux de la mythologie, Castor et Pollux, dont les noms ont été donnés aux deux étoiles principales de la constellation et qui sont les étoiles figurant la tête de nos deux frères. Le radiant des Géminides, du 13 au 15 décembre, se trouve presque exactement à la position de Castor (la tête du jumeau le plus en haut dans le ciel).
Bien que le radiant de cette pluie d'étoiles filantes soit la constellation des Gémeaux, il est déconseillé de regarder en direction des Gémeaux. Pour en attraper un maximum, il vous faudra scruter tout le ciel, en évitant bien sûr le voisinage immédiat de la Lune qui risque quand même de réduire la probabilité d'en apercevoir. Et comme cette Lune se trouvera justement très près des Gémeaux, à-mi chemin entre Orion et les Gémeaux, ça tombe presque bien (on se console comme on peut).

Le ciel vers l'horizon Est le 14 décembre à 23h (heure française)

Mon conseil : regardez toujours "à l'Est" (à gauche) des Gémeaux pour "éviter" au mieux la Lune : en direction du Nord-Est en première partie de nuit et en direction du Sud-Est en deuxième partie de nuit. Observez toutes les constellations faciles à reconnaître qui se trouvent à l'Est de celle des Gémeaux : la Grande Ourse, qu'on ne présente plus, Le Cocher, son hexagone caractéristique et son étoile très brillante (Capella), jusqu'à Persée vers le zénith ou encore le Lion qui se lève en milieu de nuit.

N'oubliez pas non plus d'acclimater vos yeux à l'obscurité durant une petite demi-heure, et pour ma part, j'éviterai même de croiser la Lune du regard histoire de conserver une sensibilité maximale de mes bâtonnets.

Comment observer un maximum d'étoiles filantes, que ce soit le 13 décembre ou le 14 décembre ?
Comme vous l'avez compris, après les conditions météorologiques, l'ennemi numéro 2 est la lumière parasite, y compris la lumière de la Lune. Les météores peuvent parfois être très brillants, mais pour la plupart d'entre eux, ils sont tout de même assez faiblement lumineux. Il est donc indispensable de n'avoir aucune lumière artificielle à proximité de votre lieu d'observation, que ce soit des lumières d'habitations, de lampadaires, de voitures, etc... pour que votre œil puisse les distinguer. 
Vous devrez réduire au maximum le recours à une lampe (si nécessaire préférez une lampe rouge ou orange plutôt qu'un écran de téléphone blanc/bleuté, qui nécessitera une nouvelle acclimatation à l'obscurité plus longue), mais bon, la clarté pleine lunaire devrait vous éviter ces aléas. 

Pour pouvoir attraper un maximum d'étoiles filantes, la position d'observation compte aussi : il est préférable d'avoir le champ de vue la plus vaste possible sur la voûte céleste. Pour cela, dans une zone dégagée (une plaine plutôt qu'un forêt), je vous recommande non pas seulement une bonne chaise longue, mais carrément de vous allonger au sol. En tous cas, ne restez pas debout ni assis en vous tordant le cou, c'est une très mauvaise idée, habillez vous très très chaudement (les chaussures comptent aussi!) et allongez vous en position de repos avec pourquoi pas de quoi grignoter, un thermos de café et une petite radio (qui ne fait pas de lumière). 
N'hésitez pas à observer entre amis en jouant pourquoi pas à celui qui verra un maximum d'étoiles filantes ou de satellites.... Entre deux météores, vous pourrez observer tranquillement les constellations du ciel d'hiver. Vous verrez probablement passer des satellites, qu'il ne faut pas confondre avec des météores, les satellites ont un éclat constant et se déplacent à vitesse constante relativement lente durant plusieurs secondes, les météores, eux, sont très rapides et parfois très fugaces...

Si vous souhaitez prendre des photos, préférez l'objectif le plus petit (24 ou 35 mm), avec la plus grande ouverture possible (du genre f/2.8), avec un réglage sur ISO 800 ou plus. Utilisez un trépied et répétez de multiples poses de 30 s ou 1 minute, en espérant que la chance sera de votre côté et que vous capturerez un ou plusieurs bolides multicolores...

Bon ciel !

3 commentaires :

JeFF a dit…

et la question bête : à partir de quelle heure ?

Dr Eric SIMON a dit…

Vous pouvez tenter votre chance dès la nuit tombée...

blackhole a dit…

Bonjour,
ça a déjà commencé, j'en ai vu 3 en moins de 5mn hier matin entre 05h20 et 05h25 (TL).
Et pour répondre à JeFF, il y en a toujours plus en 2éme partie de nuit.