mercredi 22 février 2012

BREAKING NEWS : Neutrinos supraluminiques : une erreur de câble !!!

Ca y est, on a trouvé l'erreur !!! Les neutrinos ne sont pas supraluminiques !!!

D'après le site en ligne de la revue Science, il semblerait que les 60 ns d'avance observés soient dues à un mauvais contact de fibre optique entre un récepteur GPS et une carte électronique d'un ordinateur...

Après avoir resserré la connexion et mesuré la différence que ça donnait pour le temps de trajet du signal, les techniciens de OPERA auraient obtenu un écart de 60 ns, ce qui était mesuré pour les neutrinos... Comme ce temps de transfert de signal était soustrait de l'ensemble du temps de vol, ça peut expliquer très simplement l'aspect "supraluminique" des neutrinos, qui ne sont donc que des particules tout à fait normales...
Détecteur de OPERA au labo souterrain du Gran Sasso

Il paraît que cette hypothèse doit encore être confirmée...

source de la BREAKING NEWS :



4 commentaires :

2494hm a dit…

Vivement le mois de mai... Même si maintenant, effectivement, ça sent le sapin brûlé. Dommage !

Dr Eric SIMON a dit…

Il y a de très nombreux champs de la physique à découvrir, en premier lieu la nature de la masse manquante ou la réalité de l'énergie noire. Les physiciens ont déjà suffisamment de boulot, et des découvertes révolutionnaires ne manqueront pas d’apparaître...

Une petite masse négative, ça vous dirait ? ;-)

2494hm a dit…

Bonjour,
Je suis bien conscient qu'il existe des tas de domaine d'exploration passionnants. En même temps les conclusions négatives de cette observation sont décevantes pour une simple raison : « S 'il n'existe de solution « physique » au voyage interstellaire, notre seule issue de secours pour le futur, alors notre espèce, inexorablement, se voue à l'extinction». Ces neutrinos supraluminiques entrebâillaient l'espoir qu'il puisse exister une physique au delà de la vitesse de la lumière, la porte se referme et ce n'est peut être pas que pour ces particules seulement que ça va finir par sentir le sapin...

Dr Eric SIMON a dit…

L'espèce humaine n'ayant que quelques millions d'années d'existence, ce qui est très peu par rapport à d'autres espèces, il me semble que nous avons encore pas mal de temps devant nous... avant notre extinction, qui est, certes, évidemment inéluctable.

Je rappelle tout de même que notre petite espèce n'est pas faite pour se promener en dehors de l'atmosphère. Un simple aller-retour vers Mars est quasi mortel pour les astronautes du fait des doses de rayonnement qu'ils reçoivent...(rayonnement cosmique du Soleil (protons) surtout). Il ne faut jamais oublier ça quand on parle de "voyages interstellaires".