samedi 22 octobre 2016

Deux nouvelles mini lunes potentielles pour Uranus


Trente ans après son survol d'Uranus, la sonde Voyager 2 livre encore des résultats sur la planète bleue aux anneaux. Les images des anneaux d'Uranus de Voyager 2, retraitées avec les moyens d'aujourd'hui et comparées avec celles de Saturne produites par Cassini indiquent qu'Uranus posséderait 2 nouvelles lunes, toutes petites.




Rob Chancia (chercheur doctorant à Université de l'Idaho), a repéré qu'il existait une surdensité de matière sur le bord de l'anneau alpha et que cette dernière variait périodiquement. L'anneau alpha d'Uranus est l'un des anneaux les plus brillant de la belle bleue. Et en observant plus attentivement, Chancia a également repéré une forme similaire du même côté mais sur l'anneau beta. Chancia et ses collègues publient leur étude dans The Astronomical Journal.

On y découvre que lorsque le défaut est observé depuis différents endroits autour de l'anneau, la longueur d'onde est différente, ce qui indique qu'il s'agit de quelque chose qui bouge lorsque l'on contourne l'anneau et qui brise la symétrie circulaire. 
Les anneaux d'Uranus ont été découverts en 1977 depuis la Terre, l'année où les deux sondes Voyager ont pris leur envol, et ce n'est qu'en janvier 1986 que Voyager 2 est arrivée aux environs d'Uranus pour la survoler et imager son système d'anneaux bien plus étroits et fins que ceux de Saturne. Chancia et ses collègues connaissent bien les anneaux de Saturne pour les avoir étudié avec Cassini, et ce sont ces données qui les ont mis sur la piste pour l'anomalie observée dans les anneaux d'Uranus.
Ils ont réanalysés les occultations radio qui avaient été effectuées par Voyager 2, des signaux radios envoyés vers la Terre à travers les anneaux, ainsi que des occultations stellaires, observations d'étoiles à travers les anneaux. Ils trouvent alors que les structures anormales observées dans les anneaux d'Uranus sont tout à fait similaires avec des structures ondulantes observées sur les anneaux de Saturne et qui sont associées à la présence de mini lunes.

Les chercheurs estiment la taille de ces deux nouvelles mini lunes d'Uranus : entre 4 et 14 km de diamètre, du même ordre que les certaines mini lunes de Saturne.Voyager 2 ne pouvait pas voir des satellites aussi petits, pas suffisamment sensible pour détecter des objets de si petite dimension et aussi faiblement lumineux.

Ce qui est intéressant, c'est que l'existence de ces deux mini lunes pourrait permettre de résoudre une petite énigme concernant les anneaux d'Uranus. En effet, le système d'anneaux uranien est étonnamment étroit comparé à celui de Saturne. On sait déjà que deux des 27 satellites connus d'Uranus, Cordélia et Ophélia, agissent comme des lunes "bergères" sur l'anneau epsilon, en le stabilisant. Et il se pourrait que les deux mini lunes potentiellement présentes agissent de la même façon sur les anneaux alpha et beta, ce qui fournirait une belle explication à ce mystère non résolu par les astronomes depuis 1977.

Rob Chancia et ses collègues planchent déjà sur d'autres données archivées de Voyager 2 à la recherche de nouveaux indices, en attendant que des puissants télescopes terrestres soient pointés à nouveau vers Uranus et puissent faire mieux qu'une visite in situ.

Source :

Are there moonlets near Uranus' alpha and beta rings?
R. Chancia et al.
accepté pour publication dans The Astronomical Journal


Illustrations :

1) Le système d'anneaux d'Uranus annoté et une partie de ses petits satellites (NASA/JPL/Caltech)

2) Uranus imagée par Voyager 2 (NASA/JPL/Caltech)

3) Découverte de Cordélia et Ophélia (1986U7 et 1986U8) par Voyager 2, lunes bergères de l'anneau epsilon (NASA/JPL/Caltech)