samedi 2 février 2019

Découverte par hasard d'une galaxie naine proche et isolée


La sérendipité a souvent du bon. En voilà encore la preuve par la découverte fortuite d'une minuscule galaxie en arrière plan d'un amas globulaire dans lequel des astrophysiciens cherchaient des étoiles naines blanches pour mesurer l'âge de l'amas. Cette galaxie naine à la particularité d'être très isolée...




Elle porte désormais le nom de son découvreur Bedin 1. Luigi Bedin (INAF-Osservatorio Astronomico di Padova) et ses collaborateurs étaient en train d'analyser une image du télescope spatial Hubble d'un amas globulaire nommé NGC 6752 à la recherche d'étoiles naines blanches de très faible luminosité, quand ils ont remarqué l'existence en plein milieu de l'amas d'un petit groupe d'étoiles plus denses que leur voisinage. En y regardant de plus près, en analysant les données spectroscopiques de ce groupe compact, il est devenu évident que ces étoiles étaient très différentes des autres : leur métallicité et leur distance n'était pas la même : elles ne faisaient donc pas partie de l'amas globulaire NGC 6752, mais se situaient en arrière plan, vues à travers l'amas.  

Bedin et ses collègues montrent dans leur étude publiée dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society Letters qu'il s'agit bien de ce qu'on appelle une galaxie naine sphéroidale. On en connait aujourd'hui 36, toutes situées dans le groupe local dont 22 d'entre elles sont des galaxies satellites de notre Galaxie. Les galaxies naines sphéroidales sont caractérisées par une très petite taille (quelques milliers d'années-lumière de diamètre seulement), et donc une faible luminosité, un manque de gaz et de poussière, un âge très avancé et accessoirement, une grande quantité de matière noire. 
Bedin et ses collègues donnent la distance de cette nouvelle galaxie naine : 30 millions d'années-lumière, elle se trouve donc au delà du groupe Local (qui s'étend sur 10 millions d'années-lumière environ). Mais chose surprenante : Bedin 1 se trouve très éloignée de la grosse galaxie la plus proche d'elle qui est NGC 6744 : elles sont distantes de 2 millions d'années-lumière. La galaxie naine semble donc être très isolée, elle serait même la galaxie naine la plus isolée détectée à ce jour.
A partir des propriétés de ses étoiles, Luigi Bedin et ses collaborateurs peuvent déterminer l'âge de la galaxie naine : environ 13 milliards d'années, aussi vieille que les toutes premières galaxies formées. D'après les chercheurs, du fait de son isolement et de son âge, Bedin 1 est donc l'équivalent d'un véritable fossile de l'Univers jeune.


Source

Luigi Bedin et al. 
The HST Large Programme on NGC 6752. I. Serendipitous discovery of a dwarf Galaxy in background.
Monthly Notices of the Royal Astronomical Society: Letters 484 (1) (10 january 2019) 


Illustration

La galaxie naine Bedin 1 observée par Hubble à l'intérieur de l'amas globulaire NGC 6752 (NASA / ESA / Hubble / Bedin et al.)

4 commentaires :

Youx a dit…

Bonjour Eric,
La galaxie naine, ce'est ce que l'on voit comme un pointillé à la gauche de la loupe?

Pascal a dit…

Bonjour Eric,

Il me parait surprenant dire de Bedin 1 qu'elle fait partie du Groupe Local ; celui-ci est censé avoir un diamètre de 3 Mpc, et la galaxie la plus lointaine de nous être à 1.3 Mpc, alors que Bedin 1 est à 8.7 Mpc ; par ailleurs elle est dans le "voisinage" (0.6 Mpc) de NGC 6744, grande spirale de la classe d'Andromède ou de la Voie Lactée, et qui clairement ne fait pas partie du Groupe Local. Bedin 1 serait alors la première naine sphéroïdale détectée en dehors de celui-ci (ce qui parait très possible vu la magnitude V=30 atteinte ici par le HST) ?



Dr Eric SIMON a dit…

@youx c'est le grumeau à gauche dans la vignette en haut à gauche...

Dr Eric SIMON a dit…

@Pascal : Merci beaucoup pour votre lecture attentive. Il m'arrive de faire des erreurs comme c'était le cas. J'étais persuadé que le groupe Local était plus vaste que ça, et je n'ai pas vérifié... Voilà qui est corrigé.