samedi 27 juin 2015

Perséides 2015 : belle pluie d'étoiles filantes en perspective


Si vous cherchez des informations sur la pluie d'étoiles filantes du mois d'août 2016, rendez-vous ici!

~~~~

Concernant la pluie d'étoiles filantes de décembre 2015 : rendez-vous sur cette page.

2015 devrait être un bon cru, surtout par rapport à l'année dernière, où vous vous en souvenez peut-être, la Lune éclatante nous avait bien gênés pour voir filer nos beaux météores. Cette année est tout le contraire puisque la Lune sera presque totalement absente durant toute la nuit du 12 au 13 août, le moment du maximum de cette pluie d'étoiles filantes estivale la plus célèbre.



Le maximum d'activité des Perséides aura lieu en toute fin de nuit, le 13 août au petit matin, juste avant l'aube (en fait le vrai maximum aura lieu après le lever du Soleil, mais les étoiles filantes ne seront plus visibles dans un ciel trop clair). Le taux horaire, ce qu'on appelle le ZHR (Zenithal Hourly Rate) devrait se situer entre 70 et 100. Vous aurez donc l'opportunité de voir une étoile filante toutes les minutes environ dans le meilleur des cas. Mais même si ce maximum a lieu en fin de nuit, et si vous ne souhaitez pas faire une nuit blanche dans le noir, vous pouvez voir des étoiles filantes toute la nuit du 12 au 13, avec un nombre croissant tout au long de la nuit (et même les nuits précédentes et suivantes, à un taux réduit en revanche).




Il est d'ailleurs possible, d'après certains astronomes, qu'il y ait une sorte de sursaut d'activité en début de nuit le 12 août, quelques heures après le coucher du Soleil. En effet, les étoiles filantes, rappelons-le, sont des petits grains de poussières de comète qui brûlent dans l'atmosphère de la Terre. Si de telles pluies d'étoiles filantes reviennent tous les ans à la même date, c'est simplement dû au fait que la Terre mette un an pour revenir à la même position autour du Soleil, et que c'est à cet endroit de son orbite qu'il existe une sorte de nuage de poussières produites par la comète 109P/Swift-Tuttle lors de son passage en 1862...
Or la position du nuage se décale légèrement par rapport à la Terre année après année, et nous y rentrons dedans de plus en plus... Et cette rencontre a lieu cette année en début de nuit le 12 août au soir, et on peut déjà prévoir un plus important sursaut d'activité pour 2016, mais n'anticipons pas...

Comment faire pour observer un maximum d'étoiles filantes, que ce soit le 12 août au soir ou le 13 août au petit matin ?
Comme vous l'avez compris, après les conditions météorologiques, l'ennemi numéro 2 est la lumière parasite. Les météores peuvent être très brillants, mais pour la plupart d'entre eux, ils sont assez faiblement lumineux. Il est donc indispensable de n'avoir aucune lumière artificielle à proximité de votre lieu d'observation, que ce soit des lumières d'habitations, de lampadaires, de voitures, etc... pour que votre œil puisse les distinguer. Vous devrez d'ailleurs laisser un peu de temps à vos yeux pour s'habituer à l'obscurité, environ 15 à 30 minutes, puis en réduisant au maximum le recours à une lampe (si nécessaire préférez une lampe rouge ou orange plutôt qu'un écran de téléphone blanc/bleuté, qui nécessitera une nouvelle acclimatation à l'obscurité plus longue)
Pour pouvoir attraper un maximum d'étoiles filantes, la position d'observation compte aussi : il est préférable d'avoir le champ de vue la plus vaste possible sur la voûte céleste. Pour cela, dans une zone dégagée (une plaine plutôt qu'un forêt), je vous recommande non pas seulement une bonne chaise longue, mais carrément de vous allonger au sol. En tous cas, ne restez pas debout ni assis en vous tordant le cou, c'est une mauvaise idée, habillez vous chaudement et allongez vous en position de repos avec pourquoi pas de quoi grignoter et une petite radio (qui ne fait pas de lumière). 
Ne vous focalisez pas trop sur le zénith mais plutôt un peu plus bas autour, disons à une distance d'un tiers entre le zénith et l'horizon en partant du zénith.

N'hésitez pas à observer entre amis en jouant pourquoi pas à celui qui verra un maximum d'étoiles filantes ou de satellites.... Entre deux météores, vous pourrez observer tranquillement les constellations du ciel d'été, et par exemple le grand Triangle de l'été, mais vous verrez en effet probablement passer aussi des satellites, qu'il ne faut pas confondre avec des météores, les satellites ont un éclat constant et se déplacent à vitesse constante relativement lente durant plusieurs secondes, les météores, eux, sont très rapides et parfois très fugaces...

Bonnes observations, bon ciel, ... et meilleurs voeux ! 

28 commentaires :

Anonyme a dit…

-> la Lune éclatante nous avait bien gênéS ?

-> dû au fait que la Terre metTE?

Anonyme a dit…

(Merci en tout cas pour votre blog fort intéressant!)

Dr Eric SIMON a dit…

Merci d'avoir vu ces coquilles, qui sont corrigées.

Anonyme a dit…

on peu en voir aussi dans les comme la Croatie ou bien l'Italie???

Dr Eric SIMON a dit…

Oui les Perseides sont visibles partout !

sommerlou a dit…

Très bonne idée,d'avoir mis un commentaire audio,pour ceux que ça rebute de lire;merci!!!

Emmanuel Castiglioni a dit…

J'aimerais savoir, moi qui vis dans l'hémisphère sud en Equateur, un peu en dessous de la ligne 00 , je pourrais aussi profiter des myriades d'étoiles si oui vers quelle heure et dans quelle direction je dois regarder .....merci

Emmanuel

Dr Eric SIMON a dit…

@Emmanuel : si vous êtes au niveau de l'équateur, la situation est moins favorable que dans l'hémisphère nord, étant donné que le radiant de la pluie des Perseides se situe aux environs de la constellation de Persée, assez haute sur la voute de l'hémisphère nord. Mais vous pouvez tout de même tenter votre chance, en regardant vers l'Est, assez bas sur l'horizon, pour vous, en milieu de la nuit du 12 au 13 aout. Bon ciel !

Anonyme a dit…

Très bon article , merci
Habitant prés de BERCK SUR MER , dans quelle direction faudra -t-il regarder ?

Dr Eric SIMON a dit…

Que vous soyez au bord de la mer du Nord, de la Manche ou de la Méditerranée il n'y a pas vraiment de direction privilégiée, allongez vous sur le sable loin des lumières et regardez partout!

Anonyme a dit…

Bonjour,
et en Nouvelle-Calédonie sera-t-il possible d'observer ce phénomène, si oui vers quelle heure ?
Merci,
Cordialement,
Laryssa.

Anonyme a dit…

Bonjour
Et la nuit suivante ce sera encore bon?
Merci cordialement
Caroline

Dr Eric SIMON a dit…

Pour la Nouvelle Calédonie c'est compliqué... les Perseides sont surtout visibles dans l'hémisphère Nord. ...

Dr Eric SIMON a dit…

@Caroline Oui on voit encore des étoiles filantes le 14 ou le 15 août mais en nombre moins important...

Anonyme a dit…

Bonsoir
Je suis en Tunisie à Sousse , est ce que je pourrai voir la pluie d'étoiles filantes ? Si oui à partir de quand et quel sera le meilleur moment ? Merci pour votre blog et désolée pour toutes ces questions ��

Anonyme a dit…

Bonjour
D'autres medias parlent du week-end du 7 au 9 août pour le maximum. Et vous du 12 au 13. Vous en êtes sur?
Merci
Jerome

Alex Chouinard a dit…

Bonjour, j'ai vu que votre site est .fr, et me demandais si au Québec, la pluie d'étoiles filante serait a la même date?
Merci! :)

Dr Eric SIMON a dit…

Sur la eive sud de la méditerranée la situation est la même que ce que je décris dans ce billet. Bon ciel!

Dr Eric SIMON a dit…

La Rive sud...
Ce dont parlent les médias c'est des "Nuits des Etoiles", un événement organisé ce weekend pour faire découvrir le ciel au plus grand nombre. De nombreux points d observations sont installés partout en France. Renseignez vous sur le site de l'AFA pour connaître le lieu le plus proche de chez vous: www.afanet.fr
Le maximum des Perseides est bien le 13 au petit matin. ..

Dr Eric SIMON a dit…

Au Québec vous avez de la chance, le décalage horaire vous est favorable. Comme le maximum ses Perseides est vers 7h en France, il ne sera que minuit (nuit du 12 au 13) chez vous. En France, on dit "veinards" !((chanceux!). Bon ciel !

Anonyme a dit…

Bonjour

D'autres sites disent que ce sont les 7,8 et 9 août 2015. Êtes vous sûr de vos dates?

Merci
Jerome

Anonyme a dit…

Re

Désolé je n'avais pas rafraîchi la page et donc ni vu mon commentaire ni votre réponse. Merci pour cette précision, je connaissais pas la différence entre "nuits des étoiles filantes" et perseides. Je pense que bon nombres auront les yeux en l'air ce week-end.

Cordialement
Jerome

Anonyme a dit…

Je suis un petit néophyte j'ai lu ce topics et je crois en avoir vu 2 entre 2h00-2h20 je me trouve au Portugal et j'en profitais pour regarder le triangle d été et ses constellations, et je M imaginais l aigle et la je vois la première en direction de l aigle avec une belle traînée très impressionnant, merci pour ce blog, c'etais ma 1ere fois :p je remet le couvert jusqu'au 13

Heberle Maxime a dit…

Svp en Moselle c'est possible de voir pour qu'elle heure car je tiens absolument à les voir

Anonyme a dit…

Anonyme : il n'y a pas de faute : la lune avait gêné qui ? Nous est COD et placé avant le verbe avoir donc on accorde

Dr Eric SIMON a dit…

Cher Maxime de Moselle, tout est dit dans le texte du billet !

Andreas a dit…

Les sources sur le maximum d'activité semblent discordantes. Nos amis de Ciel et Espace, qui citent l'IMCCE, parlent d'un maximum avant le couché du soleil le 12. D'autres, dont ce blog, évoquent plutôt d'un maxi après le lever du soleil le 13. Qui a raison ?

Asso Sterenn a dit…

En fait, docteur, c'est vous qui aviez raison, la preuve (extraite de l'excellent site http://www.cnrtl.fr/definition/fait) :
"Le (seul) fait que + ind. (pour insister sur la réalité du fait) ou + subj. Le fait consistant en ce que. Il n'en parle jamais, tant le seul fait qu'on y fasse allusion lui cause de malaise (Du Bos, Journal,1928, p. 176).La mise au point d'un tel système en pleine guerre et le fait qu'il faudrait l'organiser sous toutes les latitudes entraîneraient d'inextricables difficultés (de Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 316): 4. ... il se peut que sur l'affaire Dreyfus nous soyons irrémédiablement divisés, mais tous nous nous accordons à sentir quelque chose ce profondément offensant dans le fait que l'on fera défiler l'armée devant le cercueil de Zola. Barrès, Cahiers,t. 6, 1908, p. 284."(...)
Alors, si même De Gaulle utilisait l'indicatif (en fait, le conditionnel présent) après "le fait que...", je pense que vous pouvez ! (d'autant plus que si l'on suit la définition ci-dessus, c'est plutôt recommandé, la Terre met réellement un an pour revenir à la même position autour du Soleil)
À noter que le site du CNRTL propose un plugin de recherche lexical, utile pour résoudre les prochaines batailles d'Hernani orthographiques.

Sinon, votre article est super et votre blog formidable, et ça c'est l'essentiel...

Bonnes observations !