mercredi 27 avril 2016

Découvrez le Ciel! #5 Autour de l'Aigle

Dans ce cinquième épisode de Découvrez le Ciel, je vous emmène à la découverte d'une dizaine d'objets du ciel profond situés aux alentours de la constellation de l'Aigle, laissez-vous emporter...



https://www.youtube.com/watch?v=7ctz4GiFyMw&feature=youtu.be

5 commentaires :

Youx a dit…

Bonjour Eric,
Vous dites "imaginez toutes ces petites planètes qui tournent autour de ces étoiles..." en parlant de M26.
Les étoiles dans un amas ont-elles des chances de garder leurs planètes?
Les croisements rapprochés des étoiles n'éjectent pas leurs planètes de leurs orbites?

Michel

Dr Eric SIMON a dit…

Je dirai qu'elles ont plus de chances dans un amas ouvert comme M26 que dans un amas globulaire, où la densité est bien plus phénoménale, surtout au vers le centre... Après, si les interactions entre étoiles éjectent les planètes qui s'y trouvent, ces dernières doivent être récupérées par d'autres étoiles voisines, non ?

Youx a dit…

On devrait alors trouver des planètes errantes, d'autres sur des orbites fantaisistes plutôt que bien rangées dans un plan comme chez nous.
Probablement plus de collisions aussi.
Les planètes internes auraient plus de chances de rester stables.
Par rapport aux amas globulaires, les amas ouverts n'ont peut-être pas non plus la durée de vie nécessaire pour voir les étoiles perdre leurs planètes?
Est-ce vrai que nous-mêmes viendrions de l'ex-amas de la Grande Ourse?

Merci,
Michel

Dr Eric SIMON a dit…

Vous devez parler de ce qu'on appelle aussi le "courant de la Grande Ourse", qui est un groupe d'étoiles partageant toutes les mêmes caractéristiques de vitesse et de composition, et dont font partie une bonne partie des étoiles de la Grande Ourse. On estime qu'elles formaient un amas ouvert à leur naissance.
La réponse à votre question est non, du fait de l'âge estimé de ce groupe d'étoiles, qui est de l'ordre de 500 millions d'années. Le système solaire (Soleil et planètes) a, rappelons le, 4,6 milliards d'années.

Youx a dit…

Effectivement.
En outre, à la vitesse à laquelle on s'éloigne de ces étoiles de la Grande Ourse (entre dix et vingt km/s), on a dû passer à cet endroit il y a un ou deux millions d'années, si je ne me trompe (alors que les étoiles du 'courant de la Grande Ourse' n'y étaient pas encore).
Ce qui est comparativement très récent.
Les chiffres astronomiques, qu'on n'apprécie pas avec nos cinq sens, et qui sont surtout très disparates, font parfois faire des grosses erreurs d'estimation!

Michel