jeudi 20 février 2020

Le petit mystère du kaon neutre


Une observation étrange dans une expérience de physique des particules japonaise étudiant la désintégration des kaons neutres semble montrer l'existence d'une nouvelle particule ou d'une nouvelle interaction. Même si ces résultats doivent encore être confirmés, une certaine excitation se fait sentir parmi les physiciens. Les interprétations possibles de ces premiers résultats sont publiés dans Physical Review Letters.



mardi 18 février 2020

Une nouvelle façon de détecter des exoplanètes


Une toute nouvelle méthode de détection d'exoplanètes vient de voir le jour : la détection d'aurores stellaires en ondes radio. La première détection de ce type sur une étoile naine rouge vient d'être publiée dans Nature Astronomy.



dimanche 16 février 2020

Mars, une planète irradiée aussi par les neutrons


Une nouvelle étude s'est intéressée à l'environnement radiatif de Mars, cette fois-ci centrée sur le rayonnement neutronique qui est induit par les interactions des rayons cosmiques galactiques à la surface de la planète rouge. Des neutrons ont été mesurés à la fois au niveau du cratère Gale par Curiosity et en orbite par Mars Odyssey. Le débit d'équivalent de dose induit par ces neutrons secondaires atteint plus de 15 mSv par an, environ 7% du débit de dose total reçu à la surface de Mars, un débit de dose considérable. Une étude publiée dans Planetary and Space Science.



vendredi 14 février 2020

Découverte de 225 nouvelles radiogalaxies géantes


Les radiogalaxies géantes (GRG) sont des sources d'ondes radio plus grandes que 0,7 Mpc. On en connaissait 350 jusqu'à aujourd'hui, dont la plus vaste, J1420–0545, s'étend sur 4,69 Mpc. Ces sources radio ont en commun de montrer des jets produits par un trou noir supermassif, qui se terminent par des lobes fortement émetteurs d'ondes radio. Un nouveau relevé du ciel radio vient d'être effectué par l'instrument LOFAR (Low-Frequency Array) et mène à la découverte de 225 nouvelles radiogalaxies géantes, en ayant scanné seulement 2% de l'hémisphère nord...



mercredi 12 février 2020

Foison de résultats de Parker Solar Probe


En 1958, Eugene Parker avait démontré qu'une couronne solaire à plusieurs millions de degrés devait nécessairement produire une émission de particules qu'on appelle aujourd'hui le vent solaire. Il ne se doutait certainement pas que soixante ans plus tard, une sonde spatiale irait s'approcher au plus près du Soleil pour étudier ce même vent solaire, et bien d'autres phénomènes. Les premiers résultats de la sonde Parker Solar Probe (PSP) ont été publiés la semaine dernière dans un supplément spécial de The Astrophysical Journal : 52 articles de pointe issus des données enregistrées durant les deux premières orbites de la sonde.



dimanche 9 février 2020

Détection d'une source très probable de neutrinos astrophysiques par IceCube


La collaboration IceCube qui traque les neutrinos en Antarctique vient de publier ses résultats de 10 ans de recherche de sources ponctuelles de neutrinos d'origine astrophysique. Une source ponctuelle d'énergie supérieure à 1 TeV semble se dégager dans l'hémisphère nord, qui coïncide avec une galaxie très active nommée NGC 1068. Une étude publiée dans Physical Review Letters



jeudi 6 février 2020

Analyses de données sur le voyageur interstellaire 2I/Borisov


Le 30 août 2019, une comète pas comme les autres fut découverte, 2I/Borisov avait une orbite bien trop hyperbolique pour provenir (et rester) dans notre système  solaire. C'était donc le second visiteur interstellaire qui passait à proximité du Soleil en l'espace de deux ans (après le premier 1I/'Oumuamua. Aujourd'hui, des observations effectuées avec Hubble ont permis d'obtenir des informations très intéressantes sur cet objet venant d'ailleurs et des analyses de dynamique tentent de trouver l'étoile dont il provient. Deux études publiées dans The Astrophysical Journal Letters et Astronomy&Astrophysics.



mardi 4 février 2020

Solar Orbiter : la nouvelle sonde d'exploration du Soleil


Au moment où les premiers (très nombreux) résultats de la sonde Parker Solar Probe sont publiés dans un supplément spécial de Astrophysical Journal (plus de 50 articles d'un coup consacrés aux seulement deux premières orbites de la sonde sur ses 24 prévus! nous y reviendrons...), c'est une autre sonde d'exploration du Soleil qui va prendre son envol dans quelques jours, lancée par une fusée Atlas V depuis Cap Canaveral :  une sonde conjointe entre les agences spatiales européenne et américaine, Solar Orbiter. Après une série de rebonds autour de Vénus et de la Terre, la sonde aura pour objectif d'étudier le Soleil à l'aide de nombreux instruments, dans une orbite très elliptique et hors écliptique. La mission est présentée cette semaine dans Nature Astronomy.



dimanche 2 février 2020

Observation d'une corrélation non-prédite entre galaxies satellites, masse de bulbe et masse baryonique


Les trois galaxies principales du Groupe Local : la Voie Lactée, Andromède (M31) et Triangulum (M33) montrent une corrélation entre leur nombre de galaxies naines satellites (Nsat) et leur ratio masse de bulbe/masse baryonique totale (noté B/T), un effet observé à partir de 2010. Aujourd'hui, deux chercheurs, à l'observatoire de Paris et à l'Université de Bonn se penchent sur trois autres galaxies situées en dehors du Groupe Local et trouvent la même corrélation. Or, les simulations fondées sur le modèle cosmologique standard ΛCDM ne prédisent aucune corrélation entre Nsat et B/T... Une étude publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.