jeudi 11 octobre 2018

Le Jour de la Nuit, c'est samedi !

Le Jour de la Nuit, c'est un événement qui a lieu ce samedi 13 octobre à partir de 20h, et pour la dixième année consécutive. Partout en France, des communes vont jouer le jeu de l'extinction de leurs éclairages publics (totale ou partielle), pour vous faire redécouvrir le ciel étoilé. 



Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

A cette occasion, vous pourrez découvrir quelques splendeurs du ciel nocturne grâce à des passionnés d'astronomie un peu partout sur le territoire, mais ce sera également l'occasion de découvrir ou redécouvrir la vie nocturne sans éclairages parasites, ces oiseaux, ces animaux, grâce à des balades guidées, dans des manifestations gratuites et conviviales.

Le programme est simple : balades nocturnes, observations des étoiles, sorties nature et extinctions des lumières.
Cette dixième édition du Jour de la Nuit réunit 20 partenaires : associations de protection de l’environnement, associations astronomiques, associations d’éducation populaire, associations de collectivités locales et regroupement de gestionnaires d’espaces naturels et de structures de projets territoriaux.  L’opération est coordonnée par l’association Agir pour l’Environnement depuis ses débuts.

Vous pouvez retrouver les informations sur les animations astronomiques et nocturnes qui ont lieu près de chez vous sur le site de l'opération en cliquant sur la carte ci-dessous : 



Les parcs naturels régionaux ont été particulièrement actifs cette année. Rien que dans le Parc Naturel Régional du Luberon par exemple, près de 50 communes s'engagent à éteindre leurs éclairages totalement ou partiellement à partir de 20h et 28 d'entre elles vont proposer des manifestations, très souvent astronomiques. (retrouvez les infos concernant le Luberon ici ).

Samedi soir, vous savez ce qu'il vous reste à faire : espérer une météo clémente, et sortir dans le noir ! 




mercredi 10 octobre 2018

La nova de 1670 serait une collision naine blanche - naine brune


En juillet 1670, les astronomes ont aperçu une étoile nouvelle juste en dessous de la tête du Cygne, dont nous voyons aujourd'hui un résidu nébuleux que l'on appelle CK Vulpeculae ( dans la constellation du Petit Renard, voisine du Cygne). Une nouvelle observation détaillée de cette nébuleuse en forme de sablier renversé avec ALMA  nous dévoile aujourd'hui ce qui s'est passé il y a 350 ans : une collision entre une naine blanche et une naine brune.




dimanche 7 octobre 2018

Cassini dévoile des anneaux de Saturne en train de disparaître


La seconde information un peu décoiffante issue des résultats de Cassini dans son passage entre Saturne et ses anneaux que publie Science cette semaine, après celle de l'existence d'une ceinture de protons, c'est la mesure directe de l'interaction de l'anneau D avec l'atmosphère de Saturne. En plus de sa composition étonnamment riche en composés organiques (entre autres), on y découvre l'ampleur de l'érosion de cet anneau, qui produit une véritable "pluie" sur Saturne, composée d'eau, de silicates et de nombreuses molécules organiques diverses. Le flux de cette pluie d'anneaux atteint plusieurs dizaines de tonnes par seconde...




samedi 6 octobre 2018

Découverte d'une ceinture de protons entre Saturne et son premier anneau


La phase finale de l'exploration de Saturne par la sonde Cassini n'aura pas été vaine, loin de là. Elle a mené à de nombreuses découvertes dont les résultats sont publiés aujourd'hui dans les journaux Science (qui en fait sa Une) et Geophysical Research Letters. La plus bluffante de ces découvertes est sans doute celle de l'existence d'une ceinture de radiations constituée de protons énergétiques située entre l'atmosphère de Saturne et son premier anneau : des protons qui viendraient de la désintégration spontanée de neutrons.




jeudi 4 octobre 2018

Un catalogue énorme de sources de rayons X fourni par XMM-Newton


365 amas de galaxies, plus de 26000 noyaux actifs de galaxies, c'est le résultat de la moisson foisonnante de la deuxième livraison du grand relevé XXL du télescope spatial européen XMM-Newton, qui permet de contraindre le modèle cosmologique standard.



mardi 2 octobre 2018

Des étoiles hypervéloces en provenance d'autres galaxies identifiées par Gaia


Les données astrométriques de Gaia viennent encore de fournir un résultat étonnant : de nombreuses étoiles à mouvement très rapide se dirigent non pas vers l'extérieur de notre Galaxie comme on pourrait s'y attendre, mais vers l'intérieur. Ces étoiles errantes viendraient d'autres galaxies...